Game of Thrones : Le secret des bruitages de ces dragons un peu trop chauds

Série

Par killy le

Grandioses et imposant un respect plein de dents, les dragons de Game of Thrones sont une sorte d’arme de destruction massive qui peut aussi faire des câlins. Des papouilles qui doivent se limiter à quelques interactions rapides tant le passif de leurs bruitages peut les pousser à vite déraper. Petit retour sur le rapport entre créatures fantastiques et coït sur un coin de plage.

Drogon le matin sans café

Il existe une tension particulière dans les rapports entre les personnages humains de Game of Thrones et les dragons, un mélange de peur et de fascination qui aboutit à une loi précise : chaque rencontre peut se finir avec un membre arraché ou le corps brûlé. Un destin potentiellement funeste qui ne concerne pas Daenerys, leur mère adoptive adepte des bains de braises ardente. Si les relations avec ses petits protégés était complexes dans les saisons 4 et 5, elles se sont bien arrangées par la suite, jusqu’à créer une véritable complicité qui passe par les sons émis par les imposantes créatures. Dans une interview donnée à Big Little Questions, émission de Radiolab, la sound designer Paula Fairfield explique ses choix dans la sélection des animaux réels impliqués dans les cris des dragons. Elle raconte que dans les dernières saisons de la série de HBO, Drogon se rapproche beaucoup de sa « mère » et qu’il fallait trouver une manière de faire ressentir cette modification de comportement.

Un secret torride

D’une sorte d’ado qui lui souffle dessus à intervalle régulier, il passe de gros chaton au ronronnement bien présent. Pour cela elle s’est donc naturellement servie de cris de tortues en plein coït :  » Le grognement du mâle est devenu – avec du travail, quelques ajustements, et autres modifications – la source du ronronnement de Drogon avec Daenerys. Le truc marrant était de regarder les gens eux-mêmes en train de regarder la série. Ils avaient un rire gêné quand ils l’entendaient, mais sans jamais vraiment savoir pourquoi. Pour moi c’est à cause de cette nature – cette espèce de nature sensuelle, sexuelle ». De quoi envisager ces êtes ailés avec un autre regard. Mais ils ne sont pas une exception.

Daenerys et Drogon en petite forme

Sous la carapace

Dans le registre du cassage de mythes sans les mains, il est possible de jeter un oeil au travail de Gary Rydstrom, sound designer sur Jurassic Park qui a lui aussi eu recours au coït de tortues. Dans ce cas précis, ce sont les raptors qui en ont bénéficié. Oui, ces bêtes machiavéliques et à la classe intestable communiquent entre eux via une version altérée des cris rauques de ces animaux lubriques, enregistrés au Marine World pour l’anecdote. De même, le hurlement caractéristique du T-Rex, à la puissance glaçante est un mélange de six animaux : des lions, tigres, éléphants, alligators, une baleine et pour finir, le plus dangereux, un koala. Enfin, le grand maître du concours, Godzilla, doit son cri mythique au frottement d’un gant recouvert de résine sur une contrebasse. Comme quoi, la magie ne s’évapore pas lorsque l’on en dévoile les ficelles. Et si c’est le cas, vous penserez désormais à deux tortues entrelacées lors des séquences les plus épiques de Game of Thrones.

Les raptors touchés aussi par le problème de la tortue