Watchmen : une réalisatrice de The Leftovers réalisera le pilote de la série TV

Série

Par Julien Paillet le

Après le recrutement du controversé Damon Lindelof (Lost, Prometheus) au poste de showrunner, c’est au tour de Nicole Kassel de rejoindre l’équipe chargée de superviser l’adaptation en série TV des super héros d’Alan Moore pour HBO.

 

C’est la réalisatrice Nicole Kassel qui sera donc chargée de mettre en scène le pilote de la future série Watchmen. La femme a déjà à son actif un joli CV dans le milieu de la télévision. On lui doit notamment la réalisation d’épisodes de The Leftovers, The Americans, Better call Saul, Following, Vinyl ou encore The Killing. Elle est aussi connue pour avoir réalisé le méconnu et curieux The Woodsman, un drame avec Kevin Bacon dans le rôle d’un ancien pédophile revenant dans sa ville natale après plusieurs années de prison et se liant d’amitié avec une jeune fille.

The Leftovers

« Watchmen, c’était dangereux. Et on ne peut pas être dangereux juste pour le plaisir d’être dangereux, mais la raison pour laquelle je fais ça c’est qu’on vit une époque dangereuse, et on a besoin de shows dangereux. Ce qu’on pense des superhéros est faux. J’adore les films Marvel, on a vu Justice League ce matin et je suis à fond pour Wonder Woman</a> et Batman, j’ai grandi avec ses personnages, mais on ne devrait pas faire confiance à des gens qui portent un masque et disent qu’ils veillent sur nous. Si tu caches ton visage, c’est que tu as de mauvaises intentions. » Voici ce qu’avait déclaré Damon Lindelof en novembre dernier lors du Vulture Festival. Des propos rassurants et cohérents qui devraient sans peine se matérialiser à l’image sous l’œil de la réalisatrice de The Leftovers. Pour rappel, cette série magistrale, produite elle aussi par HBO et qui s’est achevée l’an dernier, était un chef d’oeuvre absolu qui traitait ni plus ni moins que du sens de la vie. Si son scénario était exceptionnel, sa réalisation l’était tout autant en faisant preuve d’un réalisme cru et esthétisé en même temps. Les émotions mélodramatiques côtoyaient ainsi une noirceur tétanisante et un onirisme fou.

 

 

Au revoir Zack

Cette nouvelle adaptation des héros torturés d’Alan Moore semble donc se développer sous les meilleurs auspices. Et il ne fait aucun doute que cette nouvelle série aura tout le potentiel et l’ambition d’éventuellement « remplacer » Game of thrones après la diffusion de son dernier épisode. Elle pourrait donc devenir avec Westworld le nouveau hit tant recherché par la chaîne américaine. Par ailleurs, elle succédera à la version cinématographique de Zack Snyder datant de 2009. Une première adaptation qui aura sans doute bien du mal à ne pas se faire oublier face aux talents conjugués d’HBO, Lindelof et Kassel.