[Ça, c’est fait] Samsung passe bien devant Intel sur le marché des puces

Business

Par Olivier le

L’exploit avait été éventé depuis au moins le mois de décembre dernier, mais cette fois c’est officiel : Samsung passe devant Intel au classement des fabricants de puces électroniques, le groupe coréen prenant la première place.

Intel dominait ce classement depuis des années, voire des décennies. Mais il a fallu se rendre à l’évidence, Samsung était trop fort l’an dernier. Le fondeur américain, basé à Santa Clara, a dégagé des revenus de 62,8 milliards de dollars, tandis que la division « semi-conducteurs » du constructeur du Galaxy S8 engrangeait un chiffre d’affaires engrangeait 69,1 milliards. L’affaire est dans le sac pour Samsung.

Des composants dans tous les sens

Certes, la comparaison vaut ce qu’elle vaut étant donné qu’Intel produit surtout des processeurs x86. Sur ce seul segment, le fondeur est loin devant son concurrent. Mais si on ajoute la mémoire, le stockage flash et les processeurs ARM, alors Samsung reprend sa place de numéro 1. La mémoire vive en particulier est une vache à lait pour le fabricant : ils sont rares les smartphones qui ne sont pas équipés d’une barrette de RAM produite par Samsung.

Samsung possède aussi plus d’un tiers du marché du stockage SSD, là aussi un composant indispensable pour tous les appareils mobiles. Durant les résultats de son dernier trimestre, l’entreprise indiquait d’ailleurs que la demande pour ces composants allaient encore augmenter pour répondre à la demande des industries de l’automobile, des serveurs et pour les besoins liés à l’intelligence artificielle.

Le constructeur marche donc sur deux jambes particulièrement solides : d’une part, les smartphones (qui utilisent des composants « maison »), d’autres part, la fourniture de composants. Y compris à des concurrents féroces comme Apple… Et puis on l’oublie parfois, mais Samsung est aussi très présent au rayon électroménager et dans les téléviseurs.