Bordeaux veut organiser la Coupe du Monde… de robots

Robots

Par Mathieu le

L’Euro de football 2020 aura lieu dans douze villes d’Europe. La Coupe du Monde de football de robots, qui aura lieu également cette année-là, pourrait quant à elle se dérouler à Bordeaux. C’est en tout cas le souhait de la Mairie de la ville qui a officiellement déposé sa candidature pour recevoir les équipes du monde entier entre les 23 et 29 juin 2020.

Attention à ce robot, capable de tout sur son côté gauche

Des milliers de robots envahissent les villes

Il faut dire que la société Rhoban, qui se trouve à Bordeaux, a été championne du monde à deux reprises en 2016 et 2017 dans la catégorie des « humanoïdes enfants », qui fait s’opposer des robots de petite taille à la forme humaine. Il existe cinq ligues différentes durant cette Coupe du Monde, chacune dépendant de la taille des robots.

Cette année, c’est à Montréal, au Canada, que la compétition aura lieu où 5 000 robots venus de 35 pays et gérés par 4 000 humains sont attendus. La Mairie, qui sait pertinemment qu’accueillir ce championnat doperait le tourisme, s’intéresse depuis plusieurs années aux performances de la société Rhoban. C’est après le second titre de champion du monde obtenu l’année dernière que l’idée d’organiser la RoboCup est venue à l’esprit des responsables de la ville.

Bordeaux comme pionnier français ?

Bordeaux a par ailleurs reçu les soutiens de la région Nouvelle-Aquitaine, de Bordeaux Métropole, de l’université de Bordeaux et du Consulat de France au Japon. L’équipe française, qui défendra chèrement son titre cet été au Canada, ne travaille pas qu’à remporter une fois encore la RoboCup. La société Rhoban est aussi reconnue pour ses travaux sur une orthèse destinée aux personnes présentant des déficiences musculaires de la jambe. Cette compétition est aussi un moyen d’améliorer leurs recherches :

« Sous son caractère ludique, l’épreuve de football porte deux problématiques de recherche fondamentale pour la robotique : la locomotion et plus généralement la motricité, et l’autonomie (intelligence artificielle) » expliquaient plusieurs responsables de la société en 2016.

Vont-ils intégrer la liste des 23 de Didier Deschamps ?

« Le joueur robot est totalement autonome sur le terrain. Il doit se géolocaliser sur la base de ses capteurs (centrale inertielle, caméra), jouer en équipe et marquer des buts. Par ailleurs, se déplacer et frapper le ballon constituent également un challenge très important. » On souhaite donc bonne chance à Rhoban pour cette année, mais aussi à la ville de Bordeaux pour 2020.

Source: Numerama

Une réponse à “Bordeaux veut organiser la Coupe du Monde… de robots”

  1. tellement drôle la vidéo, c’est la première fois de ma vie que j’ai vraiment ressenti de la pitié pour un objet… pauvre petit robot…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *