Écartez-vous, on sait (presque) quand la station Tiangong-1 retombera sur Terre

Espace

Par Henri le

L’Agence spatiale chinoise a récemment perdu le contrôle de sa station Tiangong-1, qui va donc s’écraser sur Terre. Et la date se précise.

Crédits : CNSA

Le Centre national d’études spatiales et l’Agence spatiale européenne préparent le retour dans l’atmosphère de Tiangong-1. Et si les deux ne sont pas tout à fait d’accord sur la date fatidique, on est sûr que cela sera ce weekend.

Il y a deux jours à peine, le CNES estimait que la fenêtre de rentrée atmosphérique du « Palais Celeste » chinois (la traduction de Tiangong) se situait entre le 31 mars et le 3 avril. De son côté, l’ESA penchait plutôt sur une date comprise entre le 30 mars et le 2 avril. Mais la date nominale semble bien être le 1er avril.

“Quand les journalistes nous posaient la question dès la fin 2017 de cette rentrée atmosphérique, les prévisions pouvaient s’étaler sur plusieurs semaines. À mesure que l’événement se rapproche, il est possible d’affiner la date de la retombée de Tiangong-1 sur Terre” (via Sciences et Avenir)

Un calcul compliqué

Quoi qu’il en soit, l’horaire ne pourra pas être parfaitement défini d’avance. En effet, ce type de prévisions dépendent de nombreux facteurs, notamment de l’intensité du flux solaire qui accélère la descente et donc le frottement. Même constat sur la rotation de la station, qui selon les angles offre plus ou moins de surface à désintégrer.

Crédits : Aerospace

Reste maintenant à savoir où cette dernière effectuera son grand retour. Le schéma ci-dessous laisse entendre que les zones situées sur les bandes jaunes pourraient être concernées, mais il est tout à fait possible que les débris échouent sur la partie verte.

11 réponses à “Écartez-vous, on sait (presque) quand la station Tiangong-1 retombera sur Terre”

  1. "flux solaire qui accélère la descente et donc le frottement"
    C’est l’inverse. ça augmente le frottement et donc accélère la descente

  2. "71% d’océans et de mers, 10% de déserts, 10% de savane et de forêt vierge… La zone densément peuplée par des hommes représente 3%. Donc la probabilité que quelqu’un soit touché est excessivement faible." CNES
    3% de chance que ça tome sur un humain, quand on voit le nombre de pays… ça serait vraiment pas de bol que ça tue un Français !

  3. C’est marrant mais vu qu’on arrive à aller sur la Lune et sur Mars (et plus), je n’aurai jamais pensé que c’était si compliqué de calculer le retour d’un satellite.
    Est-ce que c’est parce que ce n’est pas comme une navette ? (i.e. que ce n’est pas contrôlé pas l’homme ?)

  4. Euh… le frottement fait pas décéléré justement…? Pour moi ça serai logique dans leur sens non ? ça accélère, le frottement est plus fort ?

  5. Ils ont perdu le contrôle de la station, si tu fais une descente organisée c’est possible mais comme la c’était un imprévu je pense que y’a plus de paramètre variable à prendre en compte. Mais ce n’est qu’une supposition 🙂

  6. Le flux solaire impacte la densité de la haute atmosphere, ce qui modifie la quantité de frottement puis la vitesse du satellite. Plus la vitesse diminue plus la descente se fera tôt.

  7. C’était dur de prévoir avec précision au mois de février mais le temps passant, les calculs ont été affinés et à l’heure de la publication de cet article, on prévoit la désintégration le premier avril à 08h56 (heure française) dans les environs de l’Australie.

  8. Après contrôle aujourd’hui, la prévision est 06h52 vers l’Italie ; chaque heure passée accentue la précision des calculs.
    Mais il ne faut pas oublier que cela va très vite la haut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *