Moins cher, plus écolos… les appareils reconditionnés de Back Market ont le vent en poupe

Les appareils high-tech coûtent parfois cher. Et ils sont souvent mal recyclés. Le site Back Market permet d’acheter des appareils reconditionnés par des usines et ateliers triés sur le volet.

S’offrir un bel appareil sans dépenser toutes ses économies. Lutter contre le gaspillage. Les raisons de se tourner vers les appareils reconditionnés sont nombreuses. C’est sans doute ce qui explique l’énorme succès que rencontre Back Market. L’an dernier, pas moins de la moitié des téléphones d’occasion revendus étaient des modèles reconditionnés.

Des appareils remis en bon état de marche

Il est vrai que les modèles reconditionnés ont de vrais atouts en comparaison de simples appareils d’occasion. Sur la plateforme Back Market, tous les appareils sont ainsi vérifiés et, au besoin, remis en bon état de marche par des sociétés partenaires avant d’être remis en vente.

Ils peuvent afficher une certains usure esthétique (grade Stallone) mais plus celle-ci est marquée, plus l’appareil sera bon marché. Les modèles sont garantis jusqu’à 18 mois. Le site Back Market audite par ailleurs chacune des 200 sociétés de reconditionnement françaises avec lesquelles il travaille.

Un prix 30 à 70 % plus bas que le neuf

Si les appareils sont minutieusement contrôlés, ils n’en restent pas moins très bon marché comparé à des neufs : ils sont en général de 30 à 70 % moins cher. La plateforme aide aussi les clients à financer leur achat. Elle propose notamment aux particuliers de revendre leurs smartphone à des partenaires vérifiés. Ils pourront ainsi facilement déterminer la valeur de leur appareil en fonction de son âge, de son état et de ses capacités.

Suite à ce diagnostic, le particulier recevra une offre ferme de rachat de la part d’un des reconditionneurs partenaires. Grâce à un algorithme, Back Market se charge du reste d’indiquer aux particuliers qui souhaitent acheter un nouveau modèle, l’offre proposant le meilleur rapport qualité-prix. La société a d’ailleurs déjà écoulé plus de  500 000 smartphones depuis son lancement et a permis d’éviter 334 tonnes de déchets électroniques.