Westworld : l’indispensable résumé de la saison 1 pour repartir sur de bonnes bases

Série

Par Anne Cagan le

Flashback, illusions, retournements de situation… la saison 1 de Westworld était pour le moins mouvementée. Voilà un bref résumé de ce qui s’y était passé pour reprendre la saison 2 dans de bonnes conditions.

Dans le parc futuriste Westorld, les humains peuvent jouer aux aventuriers du grand Ouest dans un décor plus vrai que nature. Non seulement, les androïdes qui peuplent le parc leur ressemblent de façon troublante mais ils n’ont même pas conscience d’être des robots. Les androïdes, appelés hôtes, s’avèrent cependant rapidement bien moins sous contrôle que prévu.

La “jeune” androïde Dolores est supposé ne pas pouvoir faire de mal à qui que ce soit. Petit à petit, elle va cependant se mettre à réaliser des actions que son code lui interdit en théorie de faire (tuer une mouche, tirer sur quelqu’un). Très vite, elle apparaît également comme étant la cible privilégiée de « l’Homme en noir », un humain violent qui passe le plus clair de son temps dans le parc. Ce dernier fait visiblement partie des investisseurs de la société qui détient Westworld et il est à la recherche d’un niveau secret du jeu appelé le “labyrinthe”.

Des lignes temporelles qui se croisent

Dans la trame initiale du jeu, Dolores Abernathy est romantiquement liée à Teddy, un autre androïde. Mais le scénario s’adapte aux faits et gestes des humains présents. Dans certaines aventures, elle se retrouvera ainsi en compagnie de Williams, un jeune homme qui semble désapprouver les excès auxquels se livrent les humains lorsqu’ils sont à Westworld. Williams tombe sous le charme de Dolorès mais on finit par comprendre que les séquences présentant Williams et l’homme en noir ne se déroulent en fait pas à la même époque et que ces deux hommes sont en réalité, une seule et même personne.

Prise de conscience progressive

L’autre androïde la plus éveillée de la série est bien sur Maeve Millay, la maquerelle de la petite ville de SweetWater. Son réveil inopiné dans l’espace de maintenance (où elle découvre le sordide envers du décor) déclenche un processus inexorable. Maeve va progressivement prendre conscience de sa condition et va obliger des techniciens humains à modifier sa programmation afin de se libérer de Westworld. Son cas est cependant plus ambigu qu’il n’y paraît puisqu’on découvre un peu plus tard que son désir de fuite a en réalité été programmé. Elle semble cependant s’émanciper de sa programmation puisqu’à la fin, elle renonce à fuir afin de partir à la recherche de l’androïde qui était sa fille, dans de précédents scénarios.

Les androïdes se soulèvent

Deux autres personnages ont donné matière à de nombreux rebondissements: Bernard Lowe et Robert Ford. Le premier est le responsable de la programmation de Westworld et le deuxième est l’un des deux co-fondateurs du parc (l’autre, Arnold, est décédé).

La saison 1 nous permet de découvrir que Bernard est en fait lui aussi un androïde et qu’il a d’ailleurs été construit à l’effigie du défunt Arnold. Quant à Robert, sa position vis-à-vis des androïdes reste ambiguë pendant l’essentiel de la saison 1. Dans les derniers épisodes, ses actions semblent toutefois indiquer qu’il joue en réalité dans leur camp. Il aurait ainsi passé des années à les préparer afin de les libérer. Dans le dernier épisode, il va d’ailleurs s’adresser à un public d’administrateurs du parc en critiquant vertement leur gestion de Westworld. A ce moment Dolores, apparaît et le tue. Une armée d’hôtes émergent de la forêt. L’heure de la révolte a sonné.