[Tout va bien] La Russie lance une centrale nucléaire flottante

Sur le web

Par Olivier le

La Russie est le premier pays à lancer sur les mers une centrale nucléaire flottante. L’Academik Lomonosov va naviguer sur la mer Baltique avec à son bord, de quoi alimenter en énergie une ville de 100 000 personnes.

L’Academik Lomonosov (Photo : Rosatom)

Ce réacteur flottant a été lancé depuis Saint-Pétersbourg pour rejoindre la ville de Mourmansk, où il sera approvisionné en combustible nucléaire ; puis, il naviguera vers sa destination finale, au large de Pevek dans le district de Tchoukotka, principal port russe de la mer de Sibérie orientale. Un périple qui s’achèvera aux environs de l’été 2019, selon Rosatom l’opérateur du bâtiment.

Une étape discrète

En plus de l’énergie nucléaire qu’il fournira, le navire emporte avec lui une usine de désalinisation ainsi qu’une foreuse. La construction de l’Academik Lomonosov, débutée en 2007, a coûté 232 millions de dollars. À l’origine, Rosatom avait l’intention d’embarquer le combustible nucléaire à Saint-Pétersbourg, puis de partir directement à Pevek. Mais plusieurs pays baltes ainsi que Greenpeace ont obtenu de l’entreprise qu’elle revoit ses projets : c’est donc à Mourmansk, loin des regards, que l’opération sera réalisée.

Cette modification dans le programme du « Titanic nucléaire » n’est pas de nature à rassurer Greenpeace : « Des réacteurs nucléaires qui sautillent autour de l’océan Arctique constituent une menace évidente pour un environnement fragile qui est déjà sous une pression énorme due au changement climatique ».

Le navire doit remplacer une ancienne centrale nucléaire de 48 mégawatts située dans la région de Pevek. Rosatom précise que lorsque le bâtiment arrivera sur place, tout sera prêt pour l’accueillir : le quai, les structures hydrauliques et tout le nécessaire. Ça va bien se passer.

Source: Rosatom