Spotify décide de retirer de ses playlists le chanteur R. Kelly, accusé d’abus sexuel

Sur le web

Par Anne Cagan le

La plateforme a annoncé que les titres de l’artiste seraient toujours disponibles mais ne seraient plus mis en avant dans ses sélections. Accusé de violences sexuelles depuis des années, R. Kelly n’a jamais été condamné

Clip “Cookie” / R. Kelly

Pas la peine de le chercher dans les playlists Spotify, R. Kelly n’y figurera plus. La plateforme a annoncé que les titres de l’artiste ne seraient plus mis en avant dans ses sélections. Une décision qui fait des remous car elle est liée à une nouvelle politique plus large de Spotify concernant les contenus et comportements haineux.

Accusé de violences sexuelles depuis des années, R. Kelly n’a jamais été condamné. Les Inrocks précisent que le chanteur avait été inculpé pour pornographie impliquant des mineurs en 2002 mais avait été acquitté en 2008.

Les titres seront toujours disponibles

Spotify a de son côté rappelé que si les titres de l’artiste ne seraient plus mis en avant dans les playlists, ils seraient néanmoins toujours disponibles sur la plateforme.

“Nous ne censurons pas de contenu à cause du comportement d’un artiste ou d’un créateur, mais nous voulons que nos décisions éditoriales – ce que nous choisissons de programmer- reflètent nos valeurs. Lorsqu’un artiste ou un créateur fait quelque chose de particulièrement haineux ou violent, ça peut affecter notre façon de travailler avec lui», a précisé Spotify à Billboard.

Les proches de R. Kelly ont vivement critiqué Spotify, reprochant à la plateforme d’agir “sur la base d’allégations fausses et non établies”.

XXXTentacion serait également concerné

La porte-parole de XXXTentacion, autre artiste qui aurait été retiré des playlists, a de son côté déclaré au New York Time : “Je n’ai pas de commentaire à faire juste une question. Spotify va-t-il retirer tous les artistes listés ci-dessous de ses playlists ? “ avant d’envoyer une liste de 19 noms comprenant, entre autres, Michael Jackson, Ozzy Osbourne et Dr. Dre.

Spotify a indiqué procéder au cas par cas dans ce “processus compliqué où le débat et les désaccords ont leur place”. Dans les colonnes du Monde, Sophian Fanen, journaliste et auteur du livre Boulevard du Stream noteCela va être toute la difficulté pour Spotify. Il va bien falloir qu’ils déterminent où ils veulent placer le curseur”.