Les artistes de rue londoniens vont pouvoir accepter le paiement sans contact

Ville de Geeks

Par Henri le

La raréfaction de la monnaie due aux échanges virtuels est une véritable plaie pour les sans-abris, mais aussi les artistes de rue. La ville de Londres a décidé de faire quelque chose.

Le paiement sans contact se développe de plus en plus dans nos pays industrialisés. Conséquence ? Il est de plus en plus rare de disposer de monnaie sur nous. Une situation qui affecte directement les sans-abris, qui vivent de la manche, mais aussi les artistes de rue rémunérés au pourboire.

Conscient de ce problème, Sadiq Khan, le maire de Londres, a passé un partenariat entre un collectif de différents artistes et la firme suédoise iZettle. Récemment rachetée par Paypal, cette dernière se spécialise dans les paiements sans contact.

La firme va livrer aux artistes des terminaux de paiement acceptant les échanges sans-contacts sur les réseaux VISA et MasterCard. Une mesure qui sera étendue aux 32 quartiers de la ville après une première période de test de plusieurs semaines. Il sera ainsi possible de donner deux livres en passant sa carte dessus.


Charlotte Campbell, une chanteuse qui a pu expérimenter le système, a indiqué à BBC News qu’il incitait les gens à donner.

« Jamais autant de personnes n’ont donné lorsque je chante, et quand une personne va à la machine, généralement une seconde suit. » (Via LesNumeriques)

Les artistes peuvent choisir une somme unique à accepter et doivent lier le petit terminal de paiement à un smartphone disposant d’une connexion internet. Les paiements via NFC (smartphone ou smartwatch) sont évidemment compatibles. Reste à savoir si les artistes en question doivent actuellement payer pour essayer le terminal.