Comptes Fortnite bloqués sur Switch : la réponse décevante de Sony

Jeux-Video

Par Gaël Weiss le

Sony a enfin répondu à la polémique qui enfle depuis le début de la semaine concernant le blocage des comptes Fortnite associés à un compte PSN sur les autres consoles, et plus particulièrement la Switch. La réponse d’un représentant de Sony pourrait se résumer ainsi : « on s’en fiche ».

Vous voulez jouer à Fortnite sur Switch ? Si vous avez eu le malheur de connecter préalablement votre compte Fortnite (ou Epic) à votre compte PSN, il est alors obligatoire de créer un nouveau compte sur Switch. Autrement dit, de faire une croix sur vos skins, expérience et progression glanées sur les autres plateformes de jeux. Les joueurs sur Switch ont découvert un message d’erreur en début de semaine et cela les rend particulièrement furieux.

La réponse lénifiante de Sony

E3 oblige, les journalistes de la BBC ont demandé à Sony de répondre à la controverse. Et voici la réponse d’un représentant de la marque.

« Nous sommes toujours attentifs à ce qui intéresse la communauté PlayStation afin d’améliorer leur expérience de jeu. Fortnite est d’ores et déjà un énorme succès auprès des fans de la PS4, et leur offre une véritable expérience free-to-play dans laquelle ils peuvent directement entrer. Avec 79 millions de PS4 vendues à travers le monde et plus de 80 millions d’utilisateurs actifs chaque mois sur le PlayStation Network, nous avons bâti une énorme communauté de joueurs qui peuvent jouer ensemble à Fortnite mais aussi d’autres jeux en ligne. Nous supportons également le cross-play avec les PC, Mac, iOS et Android sur Fortnite, et donnons ainsi l’opportunité aux fans de Fortnite sur PS4 de joueur avec encore plus de joueurs sur d’autres plateformes. Nous n’avons rien d’autre à ajouter sur la question pour le moment. »

Pour ceux qui auraient la flemme de se taper un communiqué plein de vide, voici le résumé : « on est déjà bien gentils de vous permettre de jouer avec les joueurs PC et mobile, on voit pas pourquoi vous demandez plus ». En sous-texte : pas question pour l’instant de permettre aux joueurs sur Switch de débloquer leur compte associé au PSN. Circulez, y a rien à voir.

Une absence de réponse qui n’étonne guère

La réponse de Sony n’est pas étonnante et, finalement, peut-être moins langue de bois que celle de l’année dernière. Rappelez-vous, lors de l’E3 2017, il y avait déjà eu une polémique similaire concernant Rocket League et Minecraft sur Switch, qui n’étaient pas cross-plateforme avec la console de Sony. Le consolier nippon avait alors mis en avant de douteuses « discussions commerciales » et une très bancale peur de manque de contrôle. Cette année, au moins, il n’y a plus d’excuses douteuses.

Comme le souligne Gamekult, une enquête datant de 2017 a démontré que le jeu cross-plateforme n’a qu’une influence très limitée sur la décision d’achat d’un jeu ou d’une console sur le consommateur. Et c’est probablement pour cette raison que Sony peut aujourd’hui se permettre d’attendre que la polémique s’essouffle. Après tout, combien de temps va encore durer le phénomène Fortnite ?