Apple Watch, Fitbits : Le nouveau gadget des drogués pour éviter les overdoses

Gadget

Par Henri le

Les montres et bracelets connectés sont plutôt appréciés des sportifs et de ceux qui veulent suivre les informations relatives à leur corps. Mais certains usages détournés inquiètent les experts médicaux.

L’Apple Watch et autres Fitbits sont rapidement devenus des compagnons de choix pour les sportifs connectés. Mais des experts médicaux américains tirent la sonette d’alarme en ce qui concerne des usages détournés par certains drogués.

Lancés dans « des marathons de cocaïne », certains utilisateurs pensent surveiller les battements de leur cœur grâce à leurs appareils et ainsi limiter les risques d’overdose.

C’est en tout cas ce que révèle un article de CNBC, en évoquant également le cas de la chaîne YouTube DrugsLab, dont les animateurs testent toutes sortes de drogues en enregistrant des informations relatives à leur rythme cardiaque et leur température. Un sujet qui semble intéresser les foules puisque cette dernière compte 700 000 abonnées.

Inutile et dangereux

Pas besoin d’être médecin pour se rendre compte que cette technique est inutile et n’évitera pas les accidents ou les overdoses, comme le précise un des cardiologues dans l’article.

« Prendre des drogues comporte toujours des risques, que l’on utilise ou non un traqueur cardiaque. […] Il est possible que cela incite les gens à consommer plus de cocaïne. »

Consommée à forte dose, la cocaïne peut provoquer des AVC, des crises cardiaques ou des inflammations des muscles du cœur. Des symptômes qu’il est bien sûr impossible d’éviter avec une montre connectée. De plus, ces objets n’offrent pas le même niveau de précision que du matériel professionnel.