Apple s’intéresse aux pare-brises connectés

Apple

Par Olivier le

Même si l’ambition de Titan, le fameux projet de véhicule autonome d’Apple, a manifestement été abaissée d’un cran, cela n’empêche pas le constructeur de continuer à plancher sur le sujet. En témoigne un nouveau brevet de pare-brise connecté.

Il vaut mieux éviter de lire l’avenir d’Apple dans ses brevets : le créateur de l’iPhone est particulièrement prolifique en la matière et rien ne dit qu’un brevet déposé aujourd’hui se retrouvera dans un appareil Apple demain. Malgré tout, on ne peut s’empêcher d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler une partie de l’avenir de l’automobile à la lumière de ce nouveau brevet du constructeur californien.

De la réalité augmentée sur le pare-brise

Cet avenir passe par un… pare-brise. Évidemment, pas une banale vitre en verre : ce pare-brise est bardé de technologies qui lui permettent de projeter des informations en réalité augmentée. Cela a du sens quand on sait à quel point Apple est impliquée dans l’AR, avec ARKit qui a ouvert à l’iPhone et à l’iPad les portes des expériences de réalité augmentée. Les smartphones et tablettes ne sont cependant pas le meilleur support pour ces applications : un casque, des lunettes, voire un pare-brise semblent bien plus adaptés puisqu’ils sont toujours devant les yeux de l’utilisateur.

Le brevet est extrêmement détaillé, Apple allant jusqu’à décrire la possibilité d’une discussion FaceTime entre les occupants de plusieurs véhicules autonomes. Autre idée : les capteurs installés dans la voiture sont capables de détecter le niveau de « panique » d’un passager et de s’ajuster à cette anxiété afin de le calmer.

Tout cela reste du domaine du fantasme pour le moment, Apple n’ayant jamais annoncé sa volonté de lancer sur les routes son propre véhicule autonome. Néanmoins, le constructeur a parfois laissé percer son intérêt pour ce marché. Et il met beaucoup d’argent sur la table pour développer des technologies en lien avec ces technologies… mais pour faire quoi ? Il faudra prendre son mal en patience pour le savoir.