Amazon : Quand l’entreprise imagine une “cage” pour ses employés

Sur le web

Par Jules le

Un duo de chercheurs est parvenu à exhumer un obscur brevet obtenu par Amazon concernant une “cage” à destination de ses employés. Une idée de protection qui n’est évidemment pas du goût de tout le monde.  

Alors qu’ils travaillaient sur une carte géante détaillant la composition et le fonctionnement d’une enceinte Amazon Echo, Kate Crawford et Vlandab Joler ont fait une découverte étonnante parmi les brevets du géant de l’e-commerce. Les deux chercheurs du laboratoire Share Lab sont ainsi tombés sur le brevet américain n° 9 980 157, obtenu par Amazon en 2016.

L’illustration de l’aliénation au travail

Ce dernier illustre le concept d’une cage métallique et, semble-t-il, mobile censée accueillir un employé d’entrepôt. Si l’on en croit le schéma, cette cage pourrait aussi bien aider son occupant à saisir les colis les plus haut perchés, que le protéger en cas de chute d’un carton.

“Le travailleur devient un rouage d’un ballet mécanique, tenu droit dans une cage qui dicte et contraint ses mouvements, estiment Kate Crawford et Vlandan Joler. Le brevet américain n° 9 980 157 illustre de façon extraordinaire l’aliénation des travailleurs, un tournant décisif dans la relation entre les humains et les machines.”

“Une mauvaise idée déposée”

Vieux de deux ans, ce brevet n’a pas pour autant été utilisé par Amazon pour ses usines. Publié par le journal Boston Herald, le dessin du brevet a évidemment suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux.

Amazon, à travers la voix de Dave Clark, responsable des opérations de l’entreprise, a expliqué sur Twitter que “parfois, même de mauvaises idées sont soumises pour des brevets. Celui-ci n’a jamais été utilisé et nous n’avons aucune intention de le faire. Nous avons mis au point une bien meilleure solution, un petit gilet que les employés peuvent porter et qui empêche les unités robotisées situées à proximité d’eux de bouger.”

Plusieurs internautes, employés par Amazon dans ses entrepôts sont également venus à la rescousse de leur employeur sur les réseaux sociaux.

5 réponses à “Amazon : Quand l’entreprise imagine une “cage” pour ses employés”

  1. « à la rescousse » ..faut-il rappeller que ces « ambassadeurs » sont payés pour dire du bien de leur boite sur les réseaux sociaux.

    c’est comme les commentaires ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur les appstore qui sont écrits par des usines à commentaires positifs. suffit de lire les avis sur les apps Abobe, Amazon, Ikea, Google..

  2. C’est vrai pourquoi protéger les employés alors qu’ils pourraient être libre de mouvements, d’allées et venues entre les rayons, d’écrasements par des grues ? Franchement vilain Amazon.

  3. Une fois j’ai été en stage dans une usine de fabrication de plaques d’acier, et il y avait dans le sol la trace (profonde) de bobines de plusieurs tonnes qui s’étaient écrasées par erreur par terre… Ça avait provoqué des accidents mortels quelques années auparavant. Donc bon l’idée d’Amazon est **** mais chercher des idées pour protéger ses employés reste quand même une bonne chose.

  4. Beaucoup de bruit pour pas grand chose…
    C’est juste un brevet, et surtout, cette invention pourrait sauver des vies, chez Amazon comme ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *