Fossil fait montre de sa nouvelle génération de tocantes connectées

Gadget

Par Jules le

En cette fin d’année 2018, la marque américaine dégaine sa quatrième génération de montres connectées. On s’est évidemment rendu à l’évènement organisé par Fossil Group pour l’occasion, histoire de voir de quoi il retournait.  

Bien qu’une porte-parole de Fossil nous assure que cette quatrième génération de montres connectées concerne “250 produits sur 14 marques différentes”, seules 5 marques étaient présentes lors de présentation parisienne de l’horloger américain, à savoir Fossil, Emporio Armani, Diesel, Skagen et Michael Kors.

Une génération plus sportive

Pour cette nouvelle cuvée de montres connectées, Fossil met toujours “l’accent sur la mode et le design” (avec cependant) “une volonté de répondre aux demandes et attentes des consommateurs”.

Et ces demandes semblent principalement émaner des sportifs et autres soucieux de leur santé puisque Fossil s’est concentré sur la dimension Fitness en intégrant (enfin, dirons certains) un capteur cardiaque, un système GPS et une étanchéité à 3 atm (3 bar). Une résistance à l’eau légère donc, mais Fossil nous assure que se baigner avec ne présente aucun risque.

Sous le capot, on déniche 4 Go de mémoire interne pour 512 Mb de RAM. Pour le système d’exploitation, Fossil a fait appel aux bons soins de Wear OS. Si l’autonomie n’a pas évolué (24 heures en utilisation réduite), le rechargement a fait de sacrés progrès, passant de trois heures pour une charge complète à une heure.

Puisqu’on parle des améliorations, sachez que les montres se veulent plus dociles aux commandes vocales, merci Google et son assistant, et qu’une puce NFC fait son apparition (en prévision des futurs services de paiement sans contact).

Une base commune pour un style différent

Les caractéristiques citées plus haut sont communes à toutes les montres que nous avons pu voir. “En quoi se différencient-elles alors”, nous rétorquerez-vous ? Sur le design tout simplement. Fossil vise en effet un public large, et cherche à ce que chaque type de personnes trouve montre à son poignet.

Fossil Q :

La Fossil Q se veut la “montre du quotidien” aussi bien destinée aux hommes qu’aux femmes “de 18 à 30 ans”, la Fossil Q est ce qui se rapproche le plus d’une montre connectée classique.

 

Déjà disponible sur le marché, il vous faudra débourser entre 279 euros (bracelet en cuir et silicone) et 299 euros (bracelet en acier) pour en obtenir une.

Skagen :

Pour les Scandinaves de Skagen, ce sont la sobriété et le minimaliste qui régissent le design de leurs montres. Ainsi, les montres connectées Skagen mettent en avant des bracelets en maille milanaise, et se placent comme des accessoires “parfaits” pour “la vie mondaine”, que vous soyez un homme ou une femme.

Si vous optez pour un bracelet en cuir parmi deux coloris, il vous en coûtera 299 euros. En revanche, si l’une des trois mailles milanaises vous fait de l’oeil, vous devrez compter sur 329 euros.

Emporio Armani Connected :

Bien que n’importe qui puisse porter ses montres, Emporio Armani vise en priorité un public masculin “amateur du style italien”. Au programme : nouveau boîtier Matteo et bracelet en acier mono-lien.

Équipée de ce dernier, la montre affiche une facture de 419 euros, contre 369 euros si vous lui préférez un bracelet en silicone.

Diesel On :

Là où une montre Emporio Armani se veut discrète et “sobre”, Diesel favorise le gigantisme avec un boîtier particulièrement imposant. Là encore, ce sont les hommes qui sont visés par la marque.

Mais ce dont Diesel est particulièrement fier, c’est de sa micro application T.O.N.I. À mi-chemin entre coach personnel et plaisantin du dimanche, cette app’ vous envoie jusqu’à cinq notifications qutodiennes en fonction de l’activité de son porteur. “Tu ne peux pas changer le monde si tu dors” peut-on ainsi lire en cas de grasse matinée prolongée. Une batterie de cadrans interactifs est aussi du voyage. Comptez 349 euros pour un bracelet en cuir ou silicone, et 369 euros pour un bracelet en acier.

Michael Kors Access :

Cette fois, ce sont les femmes qui sont à l’honneur. Pour sa nouvelle génération de montres, Michael Kors intègre le boîtier Runway, véritable icône de la marque. Plus glamour, la Michael Kors Access est présentée comme idéale pour “les soirées et les cocktails entre filles”.

À l’instar de la Diesel On, la Michael Kors Access dégaine ses propres micro app’, à commencer par MySocial, qui permet d’intégrer ses photos Instagram sur le cadran de la montre, filtres compris. De son côté, MyNext offre la possibilité à l’utilisateur de programmer un compte à rebours pour un évènement à venir et de l’afficher constamment sur le cadran. What a time to be alive, comme dirait l’autre. Encore une fois, en fonction du bracelet, le prix varie entre 329 et 479 euros.