eBay reproche à Amazon de lui voler ses vendeurs tiers via « une pratique illicite »

Business

Par Henri le

Les vendeurs indépendants sont indispensables aux géants de la vente en ligne et eBay accuse Amazon de vouloir les lui dérober de façon illégale.

Plus un site de vente dispose de vendeurs indépendants, plus il peut proposer de stock ou de produits différents. Il est donc tout naturel que les leaders de la vente en ligne multiplient les partenariats avec ces derniers. Mais il arrive que certains dépassent les limites et se « servent » chez les concurrents.

C’est ce qu’explique le Wall Street Journal dans un récent article, qui indique qu’eBay aurait envoyé un courrier un peu particulier à la firme de Jeff Bezos. Dans ce dernier, eBay exige qu’Amazon arrête d’essayer de faire venir ses vendeurs sur sa plateforme, comme l’explique son porte-parole.

“Nous pouvons confirmer que nous avons découvert une pratique illicite et dérangeante de la part d’Amazon, consistant à inciter les vendeurs eBay à déménager sur la plateforme d’Amazon. […] Nous avons demandé à Amazon de mettre un terme à son activité illicite et prendrons les mesures nécessaires, le cas échéant. »

Le journal explique en effet que plus de mille messages ont été envoyés aux vendeurs affiliés à eBay par plus d’une cinquantaine de représentants commerciaux d’Amazon. Ces messages demandent aux vendeurs de contacter la firme de Seattle via un autre moyen, afin de voir s’ils peuvent déplacer leurs activités… Et quitter celle de San José.

eBay explique qu’il s’agit là d’une pratique illicite qui constitue un délit informatique, mais aussi un démarchage abusif si l’on en croit les conditions générales d’utilisation du site. Elles stipulent effectivement que la messagerie ne doit pas servir à faire de la promotion qui n’est pas liée aux produits vendus par eBay.

La firme avait par ailleurs mis en place des filtres spécifiques pour éviter le problème. Mais les commerciaux d’Amazon devaient le savoir puisqu’ils n’employaient jamais directement le terme Amazon. Au lieu de ça, ils utilisaient des tirets (sous la forme a-ma-z-o-n ou A-M-Z-N) pour ne pas se faire repérer. Idem pour les numéros de téléphone, apparemment envoyé en plusieurs fois.

Crédits : Flickr/ Karl Baron

Ce genre de pratique a effectivement de quoi provoquer l’ire d’eBay dont la totalité des ventes repose sur une marketplace fournie. Ça n’est pas le cas d’Amazon qui dispose aussi de sa propre ligne de distribution. Cela indique donc que les vendeurs tiers permettent de faire de meilleures marges, et restent très intéressants pour le géant du e-commerce. Amazon n’a pas souhaité commenter cette information, mais a néanmoins diligenté une enquête en interne.