Snapchat : le redesign de l’app a été lancé trop vite selon Evan Spiegel

apps

Par Olivier le

Le redesign de l’application Snapchat a fait fuir de nombreux utilisateurs en début d’année. Depuis, l’éditeur Snap est revenu à de meilleurs sentiments et a revu sa copie. Dans un long mémo, Evan Spiegel le patron du réseau social fait son mea-culpa.

La nouvelle interface de Snapchat a réglé un problème mais elle en a créé beaucoup d’autres, admet le CEO de Snap dans ce mémo destiné aux équipes de l’éditeur. Elle a été lancée trop rapidement, et il regrette de ne pas l’avoir testée en petit comité avant de la déployer à tous les utilisateurs.

Les regrets du CEO

En raison de ces tests insuffisants, les problèmes sont apparus alors que l’application était entre les mains de toute la communauté Snapchat. Rappelons qu’il s’agissait de séparer le flux de ses amis, du contenu proposé par les médias et les partenaires du réseau social.

Selon Evan Spiegel, ce changement était « nécessaire » pour le succès sur le long terme de la plateforme. De cette manière, Snapchat allait au-delà de la « crise existentielle » qui touche d’autres réseaux sociaux. L’intention était peut-être bonne, mais les nouveaux mécanismes présentaient des bugs et des insuffisances, comme l’algorithme à l’œuvre pour trouver des amis avec qui échanger.

En raison de ces difficultés, de moins en moins de personnes ont utilisé Snapchat pour communiquer. Ce qui est particulièrement dommageable pour un réseau social… et aussi pour le chiffre d’affaires basé sur la publicité. Pour devenir rentable, Snapchat va continuer à investir dans le contenu original… et à concentrer ses efforts marketing sur les marchés qui peuvent rapporter, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France.

Source: Cheddar