Google a présenté ses Chromecast 3, une légère évolution loin de la révolution

Gadget

Par Mathieu le

Hier soir, ce sont bien les Pixel 3 et 3XL qui étaient les grandes stars de Google. Mais le géant américain a aussi profité de l’occasion qui lui était donnée pour présenter d’autres produits. C’est ainsi qu’on a pu découvrir les Google Chromecast 3, nouvelles versions des petites clefs qui transforment nos écrans en téléviseurs connectés.

Full HD et…c’est à peu près tout

Le Chromecast 2 est sorti en 2015 et la version « Ultra », qui permettait de lire des contenus en 4K HDR, il y a près de deux ans. On attendait forcément des nouvelles concernant le petit appareil connecté de Google. Mais il n’y aura pas de révolution cette année. Avec son Chromecast 3, la firme du Mountain View a revu sa copie de façon très légère en apportant une seule nouveauté majeure : l’amélioration du flux vidéo.

En effet, cette nouvelle version est capable de délivrer un flux vidéo Full HD (1920 x 1080 pixels) en 60 images par seconde alors que le modèle précédent n’atteignait qu’un aujourd’hui dépassé HD 720p en 60 images par seconde. Étrangement, pas de compatibilité 4K alors que le Chromecast Ultra y arrive.

À l’instar du Chromecast Audio, cette troisième génération embarque l’audio multiroom qui permet de lancer de la musique sur son téléviseur en même temps que ses enceintes connectées grâce à Google Cast. Par contre, et c’est une vraie déception, le Chromecast 3 ne prend en charge ni le Bluetooth, ni l’USB-C. On comprend mieux pourquoi la présentation du produit a été rapide et qu’une sortie en France n’est pour l’instant pas programmée. Cette nouvelle clef connectée sera vendue, comme c’est le cas depuis la première version, 35 dollars aux États-Unis.

8 réponses à “Google a présenté ses Chromecast 3, une légère évolution loin de la révolution”

  1. “Avec son Chromecast 3, la firme du Mountain View a revu sa copie de façon très légère en apportant une seule nouveauté majeure : l’amélioration du flux vidéo”.
    2 choses peuvent être améliorés niveau hardware dans le chromecast: la video et le wifi. Passer du 720p au 1080p est déjà énorme, d’autres changements se feront au niveau logiciel.
    Et pour le Chromecast Ultra, c’est une version premium au double du prix. D’un point de vue marketing, c’est logique de ne pas le remplacer pour justifier le prix élevé comme tout ce qui est compatible 4K.

  2. – Il existe tout un tas de façon de transcoder gratuitement et facilement, et ce soit à la volée, soit préalablement… Mais c’est mieux quand ça tombe tout chaud dans le bec 🤔 

    – Si Google devait choisir entre l’amélioration du flux et la prise en charge de tous les codecs, c’est bien l’amélioration du flux à prioriser. Car les codecs peuvent être changés par le user final.

    –  Le x265 sera supporté sur le Chromecast 3. Donc en prime de te plaindre car t’es un flemmard de faire les choses par toi même actuellement, tu te plains pour rien. 😩 

    Tout l’utilité de ton message est résumé dans ces trois points. C’est  triste !! 😗 

  3. Tellement de jugement !! Pouh tu traites les gens de flemmards sans les connaître ? Ça va l’égo ? Je sais pas pour qui tu t’es pris mais je vais quand même te répondre.

    Des Chromecasts j’en ai installé 4 en plus de chez moi. Il aurait fallu qu’à chaque fois j’installe une solution qui décode à la volée sachant que leurs NAS en sont incapables ? Ça veut aussi dire les dépanner quand ça fonctionne plus, à 800 Km c’est un peu compliqué. Et eux ne peuvent pas le faire car malgré qu’ils soient user finaux ils ne savent même pas ce qu’est un codec. Mais t’as raison. Je vais aller dire à mes grands parents que c’est de leur faute parce qu’un frustré des comm sur internet à dit que c’était des flemmards.

    Sortez un peu les mecs, voyez des gens. Ça vous apprendra à pas juger sur une phrase et pas partir en cacahuète à chaque fois qu’un oiseau pète.

  4. “Pouh tu traites les gens de flemmards sans les connaître”
    Baaaaah… Parceque y’a moyen déjà actuellement de le faire, si tu ne le fais pas, c’est que 1/ soit tu n’as pas cherché, 2/ soit tu l’as bien vu qu’il y avait moyen, mais tu ne souhaites pas.

    Donc, j’appelle ça de la flemme 🙂

    ” Il aurait fallu qu’à chaque fois j’installe une solution qui décode à la volée sachant que leurs NAS en sont incapables”

    Tu as réellement lu ma phrase ? Car il y avait aussi : “soit préalablement“. Sais-tu ce que cela veut dire ? Je n’en ai pas l’impression, car du coup c’est la solution à tout ton paragraphe useless où tu t’es focalisé sur la solution “à la volée”, en oubliant volontairement la deuxième partie :D. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *