En 2019, Synology rend le NAS user friendly

Ordinateurs

Par Partenaire le

Conférence de rentrée pour Synology France. C’est la ville de Paris que la firme Taïwanaise a de nouveau retenu pour présenter ses nouveautés 2019 à la presse et à ses partenaires, tant sur la partie grand public que professionnelle. Voici tout ce qu’il faut en retenir.

Rappel des faits : Synology a été fondée en 2000 par deux anciens de Microsoft qui ont décidé, non sans rappeler la stratégie d’Apple, d’intégrer leur solution logicielle maison, qui prendra le nom de DSM, dans un matériel de leur cru. Avance rapide jusqu’en 2018, Synology est désormais leader sur le marché des NAS.

Et les choses vont toujours bien pour Synology. La marque affiche un chiffre d’affaires en croissance de 20 % sur les trois premiers trimestres 2018 par rapport à la même période l’année dernière, et même 30% sur la partie “business”. Comme nous l’a expliqué Rosiel Lee, directrice générale de Synology France, “atteindre ce chiffre a été un vrai challenge, ce n’était même pas un chiffre que nous nous étions fixé au départ, notamment en raison de la multiplication des services de Cloud publics”. Cette croissance est principalement tirée par le marché asiatique, l’Europe étant désormais mature. Mais ce n’est pas pour autant que le grand public est oublié, au contraire.

DSM 7, une nouvelle interface pour gérer vos NAS

La première grosse annonce de cette conférence tient dans la présentation de la nouvelle version de l’OS DSM, qui anime les NAS de Synology, cette fois numérotée 7.0. La firme aura fait vite, puisque l’actuelle version, 6.2, a été lancée au printemps dernier. DSM 7.0 se présente pourtant comme une mise à jour majeure : c’est toute l’interface qui a été repensée. Elle est désormais sensiblement plus “User Friendly”, plus visuelle, plus claire. Et cela commence dès l’écran d’accueil, avec des fonds d’écran tout en couleurs.

Toujours dans cette approche tournée vers l’utilisateur, Synology dépoussière profondément les rébarbatives étapes de paramétrage ou même simplement l’accès au NAS. C’est simple, avec la nouvelle version de DS Finder couplée à DSM 7 vous pourrez paramétrer votre NAS sans même avoir à passer par un ordinateur : tout pourra passer par un mobile. Pour la connexion, il suffira désormais de scanner un QRcode avec votre smartphone. De plus, DSM prendra en charge les “shortcuts” de Siri dans iOS12.

Ces refontes de l’expérience utilisateur ne doivent toutefois pas faire oublier les innovations techniques de la firme. On citera en premier lieu la reconstruction accélérée des volumes, 40% plus rapide que précédemment. Et parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, Synology va proposer également de la prédiction de panne. Grâce au Machine Learning, et après avoir étudié plusieurs millions de statuts de disques, la firme est désormais capable d’anticiper une panne sur l’un de vos disques avec 90% de certitude. Une fois la panne à venir identifiée, DSM effectuera une copie du disque en fin de vie avant qu’il ne soit trop tard et facilitant ainsi le remplacement.

DSM 7.0 sera lancé en bêta au premier trimestre de l’année prochaine, pour un déploiement final prévu au deuxième trimestre de 2019 si tout se passe bien.

Diversification vers le réseau

Le marché du Cloud Personnel n’a plus le vent en poupe. Comme le constate Rosiel Lee “individuellement, les besoins ne sont plus aussi importants qu’avant. Sur la photo encore peut-être, mais en audio on utilise désormais Spotify, ou Netflix pour la vidéo.” Le stockage individuel n’est donc plus aussi nécessaire. Aujourd’hui, la marque compte sur son savoir-faire en matière de réseau pour conserver son assise dans les foyers. Cela passe notamment par le lancement de son routeur mesh, le MR2200ac. La marque mise sur deux arguments principaux : le support du WiFi tri-bande et la prise en charge du tout récent protocole WPA3 pour une sécurité accrue.

Dans les détails, nous avons deux bandes WiFi à 5 GHz et une troisième en 2,4 GHz. L’une des deux bandes 5 GHz sera réservée à la communication des routeurs entre eux pour garantir la fiabilité du réseau, tandis que les deux autres serviront à connecter les divers appareils de la maison, ou d’une PME. La firme estime en effet que sa solution est également adaptée à une entreprise d’une cinquantaine de salariés. Le WPA3 a de son côté le mérite d’être plus résistant aux attaques de type “force brute”, et permet un chiffrement en 192 bits, contre 128 (au mieux) en WPA2.

Sur la partie logicielle, Synology offre évidemment toute une série d’outils de gestion des connexions. Ces dernières seront aussi bien utiles à la maison qu’en entreprise. Il sera par exemple possible de définir des plages horaires d’utilisation, de bloquer certains noms de domaines, à la main, ou via des listes thématiques prédéfinies par Synology : sites dangereux, services de streaming, réseaux sociaux, sites pour adultes, etc.

Le MR2200ac sera disponible très bientôt au prix de 113 € hors taxes.

Présentation d’une nouvelle version d’OS, plus claire mais aussi mieux équipée, lancement d’un routeur mesh, les annonces de Synology ne manquaient pas d’intérêt. Avec ce programme, la firme se donne tous les moyens de garder en 2019, le même cap que cette année: celui d’une belle croissance.