Les États-Unis ne veulent pas voir les équipements réseaux de Huawei chez ses alliés

Business

Par Olivier le

Les relations sont glaciales entre les États-Unis et Huawei : Washington estime en effet que les équipements télécoms du constructeur chinois sont mal sécurisés. Le pays ferait maintenant pression sur ses alliés afin qu’ils évitent de s’équiper chez Huawei.

Selon le Wall Street Journal, le gouvernement des États-Unis s’est lancé dans un lobbying discret mais pressant auprès de ses alliés, en particulier les pays où des bases américaines sont présentes (c’est le cas au Japon, en Allemagne et en Italie). L’objectif est de pousser ces pays à éviter les équipements réseau de Huawei que Washington juge insuffisamment sécurisés.

Des sous pour oublier Huawei

Les États-Unis seraient même prêts à signer des chèques pour aider les pays qui le souhaitent à ne pas installer les équipements Huawei. Une position délicate, sachant que le groupe chinois est un des leaders sur les infrastructures 5G, un réseau qui est en train de se structurer actuellement.

C’est justement parce que de nombreux pays commencent à déployer leurs réseaux 5G que l’administration américaine multiplie les alertes auprès de ses alliés. En s’équipant auprès de Huawei, ces derniers seraient plus vulnérables aux cyberattaques, selon Washington…

L’Australie a déjà fait savoir que les équipements télécoms de Huawei ne sont pas les bienvenus sur son territoire. L’île-continent avait été prévenue en début d’année par son allié américain. Il est probable que d’autres pays lui emboîtent le pas.

Source: WSJ