iOS 12 : La mise à jour d’Apple ne suffit pas à contenter Qualcomm

Apple

Par Jules le

Le torchon continue sérieusement de brûler entre Qualcomm et Apple. Bien que la firme de Cupertino a déployé une mise à jour pour iOS 12 à destination des utilisateurs chinois afin de ne plus être en infraction avec deux brevets de Qualcomm, cette mesure ne suffit pas à calmer la colère du fondeur américain. Ce dernier entend bien continuer à militer pour l’interdiction de la vente d’iPhone XS Max en Chine.  

Ironie du sort, si Apple éprouve des difficultés à écouler ses téléphones en Chine, ce n’est pas en raison de la concurrence des acteurs locaux, mais bel et bien à cause d’une autre entreprise américaine : Qualcomm.

Depuis maintenant deux ans, Qualcomm reproche à la firme à la pomme d’avoir utilisé plusieurs de ses brevets sans sa permission. Au début de la semaine dernière, le fondeur américain avait obtenu une victoire significative contre Apple en parvenant à faire interdire la vente de pas moins de quatre générations d’iPhone (de 6 à X) sur le territoire chinois.

Pas suffisant

Une décision de justice à laquelle ne s’est pas plié Apple, qui a maintenu la distribution dans l’Empire du Milieu. Qualcomm a évidemment voulu aller plus loin en demandant à la justice chinoise de suspendre la vente d’iPhone XR, XS et XS Max. Une menace que la firme de Cupertino a plus ou moins prise au sérieux puisqu’elle a annoncé la mise à jour d’iOS 12 pour tous les utilisateurs chinois, afin de ne plus enfreindre les brevets du plaignant.

Sauf que sans surprise, comme le rapporte Reuters, Qualcomm a fait savoir que cette mise à niveau était loin d’être suffisante. L’entreprise reproche à Apple de ne pas avoir interrompu la vente des précédentes générations d’iPhone. Elle réclame donc que la firme de Cupertino se plie à la décision des autorités chinoises.

De son côté, Apple assure que la mise à jour d’iOS 12 le met en conformité avec le verdict du tribunal.

 

Source: Reuters