Nouvel-An : les quatre opérateurs travaillent ensemble pour éviter la congestion des SMS

Business

Par Olivier le

Malgré l’essor des messageries instantanées, le SMS a toujours la cote dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Les vœux de bonne année ont ainsi représenté ps moins de 200 millions de SMS durant la Saint-Sylvestre 2018 !

Ces millions de messages texte représentent un volume considérable de données à traiter pour les opérateurs. Chez Bouygues Telecom par exemple, ce sont 35 millions de SMS qui transitent par le réseau de l’opérateur… Quinze fois plus qu’un jour normal ! De manière exceptionnelle, la Saint-Sylvestre est la seule période de l’année où les quatre opérateurs travaillent main dans la main pour éviter la saturation de leurs réseaux.

Coordination exceptionnelle

Concrètement, un SMS envoyé à partir d’un téléphone Bouygues Telecom ou Free pourra transiter par le réseau d’Orange ou de SFR, et inversement. L’objectif est de transmettre le message de bonne année, coûte que coûte. Cela nécessite un gros travail de coordination.

Le Parisien a décrit le processus d’entraide, qui débute dès l’été. Les représentants d’Orange, de SFR, de Bouygues Telecom et de Free se rencontrent afin d’organiser la prochaine Saint-Sylvestre. Et notamment le réglage des canaux de diffusion entre minuit et 1 heure du matin, l’heure fatidique où la congestion des réseaux est la plus forte.

Pour parer à toutes les éventualités, les opérateurs créent un « pont téléphonique » afin de répartir la charge de SMS et de MMS. Il faut absolument éviter la saturation d’un réseau : quand il y en a un dans la zone rouge, les trois autres prennent le relais.

Cette organisation n’empêche pas les difficultés de transfert des messages de bonne année. Il arrive en effet toujours qu’un SMS parti dans la nuit de la Saint-Sylvestre ne parvienne à son correspondant que plusieurs heures plus tard. Il existe une solution simple pour éviter la congestion du Nouvel-An : utiliser une messagerie instantanée !