Netflix aimerait que vous ne vous adonniez pas au Bird Box Challenge

Sur le web

Par Jules le

On est naïf. On pensait qu’Internet attendrait… on ne sait pas… au moins une semaine avant de nous gratifier du premier « challenge » débile de cette nouvelle année. MAIS NON. Cela ne fait pas quatre jours que 2019 a commencé, et déjà, Netflix doit prévenir les internautes de ne pas s’adonner au « Bird Box challenge », afin d’éviter d’éventuelles blessures.

Le 21 décembre dernier sortait Bird Box sur la plateforme de streaming américaine. Selon cette dernière, ce ne sont pas moins de 45 millions de comptes qui ont visionné le film d’horreur post-apo’ mettant en scène l’actrice Sandra Bullock. Le long-métrage, réalisé par Susanne Bier et adapté du roman éponyme de Josh Malerman, dépeint un monde dans lequel les humains sont contraints de se bander les yeux, afin de ne pas se suicider en cas de contact visuel  avec de mystérieuses entités.

Défi défendu

Cette contrainte de vie a donné quelques idées aux spectateurs, et ainsi est né sur les réseaux sociaux le “Bird Box Challenge”. Le principe de base est simple : se rendre d’un point A à un point B les yeux bandés.

Alors quand c’est chez vous, entre la cuisine et le salon par exemple, ça va, vous ne risquez pas grand-chose. Mais certains ont voulu aller beaucoup plus loin, en sortant dans la rue, en se rendant dans des centres commerciaux, etc.

Des situations bien plus dangereuses qui inquiètent Netflix. La plateforme de streaming s’est donc fendue hier d’un tweet dans lequel elle invite les internautes à ne pas participer au Bird Box Challenge, histoire de s’épargner des blessures inutiles.

C’est incroyable d’avoir à vous dire ça, mais : S’IL VOUS PLAÎT, NE VOUS BLESSEZ PAS AVEC CE CHALLENGE BIRD BOX. Nous ne savons pas comment ça a commencé, et nous apprécions votre engouement, mais Garçon et Fille n’ont qu’un seul souhait pour 2019 et c’est que vous ne finissiez pas à l’hôpital à cause de memes.

Heureusement, aucun drame n’est à déplorer pour le moment.