CES 2019 : Sony dévoile ses TV 8K et met à jour ses OLED, toujours en 4K

Téléviseur

Par Henri le

Le CES 2019 est décidément un bon cru en ce qui concerne la télévision. En effet, la majorité des constructeurs avaient des choses à proposer et Sony était évidemment de la partie.

La valse des constructeurs de téléviseurs a bien eu lieu, et Sony est entré dans la danse. Comme de nombreux autres, le japonais a tenu a présenter de la 8K avec deux dalles LED de très grande taille : le Bravia KD-85ZG9 et Bravia KD-98ZG9 qui mesurent respectivement 85 et 98 pouces (et pèsent 80 et 100 kilos !).

C’est le processeur X1 Ultimate, présent sur les modèles AF9 Oled de la marque, qui s’occupe de la mise à l’échelle vers cette nouvelle définition (33 millions de pixels affichés tout de même) et de la compensation des mouvements. Le design change un peu et laisse entrevoir quatre haut-parleurs placés dans deux excroissances situées au-dessus et en dessous de la dalle.

Cet espace supplémentaire composé de petites ailettes sert également à dissiper la chaleur. Il faut dire que ces colosses consomment jusqu’à 900 W (1200 W pour le plus grand modèle) et que ce n’est donc pas du luxe. Compatible avec le HDMI 2.1, ils devraient être en mesure d’afficher 60 images par seconde en 8K ou 120 images par seconde en 4K. Des machines venues du futur, probablement inabordables, mais qui donnent une idée de la génération à venir.

Et l’OLED dans tout ça ?

Sony est resté nettement plus classique pour son nouveau modèle OLED AG9, exclusivement en Ultra HD (3 840 x 2 160 px) et déclinés en 55, 65 ou 77 pouces. Un pied central remplace le chevalet, et permet à ces nouvelles dalles d’être utilisées plus simplement à l’aide d’un système de fixation murale.

C’est encore la puce X1 Extreme qui est utilisée pour le traitement de l’image et le système Acoustic Surface pour la partie sonore (supporté par deux caissons de basse). L’ensemble est évidemment compatible avec le Dolby Vision, le HDR10, le HLG, le mode « calibré pour Netflix » et le Dolby Atmos. L’OS utilisé est toujours Android TV, livrée dans sa dernière version 8.0 et « boosté » par la puce maison de Sony. Les téléviseurs sont compatibles avec Google Assistant, Alexa et Siri (via HomeKit), ce qui devrait permettre de fluidifier les recherches vocales en s’adressant directement à la TV. La télécommande passe quant à elle en liaison radio (et plus infrarouge). Ils seront disponibles dès le premier semestre 2019 pour 3000, 4000 et 12 000 euros.

L’AG8 reprend lui la formule de l’AF8 et apporte principalement un changement en termes de design. Le pied peut en effet être monté à l’envers afin de recevoir une barre de son à l’avant. Une idée vraiment utile, mais le reste de l’excellente fiche technique ne change pas beaucoup. Au menu : processeur Sony X1 Extreme, système audio Acoustic Surface, compatibilité avec Dolby Vision, HDR10 et HLG. Le micro pour accéder à Google Assistant se trouve en revanche sur la télécommande (toujours infrarouge) et le mode d’affichage « calibré pour Netflix » est absent.

Proposés en version 55 et 65 pouces, les Bravia KD-55AG8 et KD-65AG8 seront disponibles au premier semestre pour environ 2500 et 3500 euros.