Baptême de l’air réussi pour la navette volante autonome de Boeing

Ville de Geeks

Par Olivier le

Le transport aérien de passagers dans des navettes volantes autonomes n’est plus depuis longtemps un horizon lointain. Boeing fait partie des constructeurs qui s’intéressent de près à ce futur marché.

L’avionneur américain a développé une filiale, Aurora Flight Sciences, en charge du développement de navettes volantes autonomes et électriques. Les travaux avancent bien : le prototype baptisé NeXt a pris son envol le 22 janvier, une première couronnée de succès.

NeXt peut transporter deux passagers

Ce baptême de l’air a permis de valider plusieurs technologies indispensables au bon fonctionnement de l’appareil : décollage à la verticale, position stationnaire, atterrissage là aussi à la verticale. Pour le moment, pas question de parcourir de distance, il s’agissait d’éprouver les systèmes de contrôle au sol ainsi que les fonctions autonomes.

Boeing donne peu de détails techniques sur son Passenger Air Vehicle (PAV), si ce n’est des dimensions (il est long de 9,14 mètres, pour une envergure de 8,53 m). Bien sûr, son moteur est électrique, mais on ignore la capacité de la batterie et le temps de recharge. Le NeXt compte 9 hélices et sa cabine peut accueillir deux passagers.

Toutefois, ce vol inaugural est prometteur, dans un contexte où le marché du transport volant autonome est en train de se mettre en place. Boeing est un des partenaires de Uber, qui prépare le terrain à ces drôles de machines volantes. Le spécialiste du VTC veut quadriller les villes avec des taxis aériens construits par plusieurs fabricants.

Boeing investit également dans un programme d’intelligence artificielle permettant de piloter des avions de ligne… sans pilotes humains dans le cockpit. Une perspective quelque peu effrayante, mais après tout si l’IA est capable de contrôler des drones, pourquoi pas de « vrais » avions.

Source: Boeing