Avengers : Endgame : les frères Russo avouent avoir trafiqué les trailers

Cinéma

Par Manon le

Le dernier film des Avengers sortira en salles le mois prochain et au regard des différents trailers, il s’annonce épique. Oui mais… Les frères Russo ne sont pas dupes et ils veulent préserver la surprise jusqu’au bout. Alors oui, les plans des trailers ont été manipulés.

C’est l’un des grands événements du mois d’avril. Le dernier Avengers sortira sur grands écrans et viendra boucler une histoire vieille de plus de dix ans. Comment conclure l’histoire de 22 films de manière grandiose ? Comment préserver un secret dans un monde où les nouvelles technologies permettent aux spoilers de se diffuser à la vitesse de la lumière ? On s’en doutait mais les frères Russo, réalisateurs de Avengers : Endgame, l’ont avoué. Les trailers ont été manipulés afin de tromper les spectateurs.

Créer l’événement

Joe et Anthony Russo n’ont pas envie que l’intrigue du dernier Avengers soit révélée au monde entier avant même que le film ne soit sorti dans les salles obscures. Tâche qui s’avère relativement difficile quand tous les fans de l’univers Marvel sont en ébullition. Mais pour Joe Russo, qui s’est confié à Empire, les fans seront d’autant plus excités s’ils ne connaissent pas le moindre détail de l’histoire avant d’entrer dans la salle de cinéma : “ On a discuté du marketing à tous les niveaux. Le truc le plus important pour nous est de préserver la surprise de l’histoire. Quand j’étais gamin et que j’ai vu L’Empire contre-attaque à 11h du matin le jour de la sortie, j’ai été profondément touché parce que je ne savais rien de l’histoire que j’allais voir. On tente de reproduire cette expérience”.

Les frères Russo savent à quel point les fans sont méticuleux quand il s’agit de Marvel. C’est ainsi qu’ils passent des heures à décortiquer la moindre nouvelle image afin d’élaborer de nouvelles théories (certaines farfelues, d’autres plus plausibles) : “Le trailer est une chose différente du film, et je crois que le public arrive tellement bien à prédire les choses qu’il faut être très malin dans la façon dont on construit un trailer. Parce que sinon les gens le regardent et arrivent à dire ce qui va se passer dans le film”. Les réalisateurs avouent alors qu’ils manipulent les trailers afin d’induire en erreur les futurs spectateurs et de maintenir la tension jusqu’au jour J “On a des tas de plans à notre disposition qui ne sont pas dans le film, qu’on peut manipuler grâce aux effets spéciaux numériques pour raconter une histoire spécifiquement pensée pour le trailer et pas pour le film”.

Si vous vous rappelez bien, le trailer d’Avengers : Infinity War avait également subi ce genre de manipulations… On nous trompait sur le nombre de pierres de l’Infini dont disposait Thanos. Avec Avengers : Endgame, les fans s’imaginent qu’un personnage aurait été effacé numériquement de la bande-annonce. Qu’en est-il en réalité ? Rendez-vous en salles le 24 avril prochain pour démêler le vrai du faux.

4 réponses à “Avengers : Endgame : les frères Russo avouent avoir trafiqué les trailers”

  1. Au moins ils font en sorte de ne pas pourrir leur film avec des spoilers dans les trailers.

    A l’inverse ca pourrit un peu le film quand on s’attend à voir une scene du trailer et qu’elle est soit totalement différente, soit absente du film. Je pense à la scene ou Kylo Ren sort son sabre dans la foret, ou 50% des trailers de Rogue one qui ne sont pas fans le film.

  2. Voilà, et maintenant un message à toutes les équipes marketing des studios: il est grand temps de généraliser cette approche!
    Une bande annonce ne doit pas résumer le film, ni donner trop d’informations, elle doit juste donner envie d’aller le voir.
    Donc
    parlez-moi de l’ambiance du film (que je sache si ça va me faire mal
    dormir la nuit, si je vais voir des gros musclés conduire des voitures
    de sport, ou si c’est un poisson volant tout kawaï qui rêve de devenir
    princesse), donnez-moi si vous voulez le point de départ du film, le
    titre et la date de sortie, mais par pitié, arrêtez-vous là.
    Gardez les money shots ou les blagues pour le contenu du film.
    Voilà, merci.

    Ah
    en fait, non, petite correction: faites ça pour les bons films. Et
    continuez à faire comme avant pour les films nuls que vous regrettez
    d’avoir produit, comme ça on pourra les éviter.

  3. D’autant plus vrai avec les films français, par exemple les comiques : toutes les meilleurs répliques sont dans les bandes annonces, le reste n’est que de l’emballage.

  4. « avouent avoir trafiqués ».
    Ok, ce n’est pas le journaldufrancais.com, mais bon… quand-même… non ?
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *