Netflix teste en Inde un abonnement uniquement mobile à environ 3 euros par mois

Smartphone

Par Henri le

Le roi de la SVOD ne cesse d’expérimenter de nouvelles offres de souscription afin de mieux s’adapter aux différents marchés qu’il souhaite conquérir. Et le mobile est une porte d’entrée de choix.

Netflix domine dans les marchés ou il est installé depuis des années, mais doit viser les pays en voie de développement s’il veut pérenniser son statut. L’Asie est une terre de choix pour les années à venir et la firme entend bien s’adapter à un public aux habitudes de consommation différentes.

Conscient qu’une grande partie des habitants concernés accèdent à internet via leur mobile, le géant de la SVOD a choisi cette plateforme pour débuter son opération séduction. En novembre dernier, le groupe avait expérimenté un abonnement uniquement mobile en Malaisie pour environ 4 euros par mois. Une offre qui ne donnait accès qu’à un flux vidéo en définition standard. L’essai semble avoir été concluant puisque l’initiative va être déployée dans un pays bien plus grand : l’Inde.

Ce forfait uniquement mobile devrait prochainement être proposé aux Indiens pour 250 roupies par mois, ce qui équivaut à 3,20 euros. C’est deux fois moins que la souscription classique de base, à 500 roupies. Ce type d’essai ne veut néanmoins pas dire que ces offres resteront valables dans le temps. Mais elles permettent à la plateforme de mieux cibler le profil des consommateurs.

« Nous continuerons à tester diverses options d’abonnement sur certains marchés, où les gens peuvent par exemple regarder Netflix pour un prix inférieur, que ce soit sur mobile uniquement ou pour de plus courtes périodes. »

Le défi en vaut la chandelle. Avec 1,34 milliard d’habitants, le pays offre un réservoir de clients potentiels pour des années. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les géants du streaming audio ont décidé de s’y attaquer sérieusement. Le site VentureBeats explique que selon le cabinet d’étude Nielsen, 94% des internautes indiens écoutent de la musique en ligne. L’utilisateur moyen écouterait environ 20 heures de musique en ligne par semaine. S’ils suivent le même chemin avec la vidéo, on tiendrait là le nouvel eldorado de la SVOD dans les années à venir.