Amazon paie des milliers d’employés pour écouter vos conversations avec Alexa

Certaines conversations des utilisateurs avec l’assistant vocal d’Amazon sont en effet enregistrées, et étudiées par des employés bien humains.

Crédits – Amazon

L’enquête est signée Bloomberg, et elle fait froid dans le dos. Véritable succès commercial outre-Atlantique, les enceintes connectées Amazon Écho ont récemment fait leur arrivée en France. Équipés d’Alexa, l’assistant vocal imaginé par l’entreprise, les objets connectés  interagissent avec l’utilisateur pour répondre à des questions ou des commandes simples. Des interactions privées, du moins en théorie. Bloomberg explique dans son enquête que certaines conversations entre les utilisateurs et leur assistant Alexa sont directement envoyées au Costa Rica, en Inde ou encore en Roumanie, où des milliers de salariés Amazon les écoutent jusqu’à neuf heures par jour.

Sur son site officiel, Amazon confirme utiliser les demandes des utilisateurs à Alexa pour “former les systèmes de reconnaissance de la parole et de compréhension du langage naturel”. Cependant, le géant du ecommerce ne précise pas que pour mener cela à bien, des milliers d’employés sont chargés d’annoter des conversations pour ensuite améliorer l’efficacité des algorithmes.

“Nous prenons la sécurité et la confidentialité de nos clients très au sérieux. Nous utilisons un très faible échantillon des enregistrements d’Alexa pour améliorer l’expérience utilisateur a indiqué Amazon à Bloomberg

À la différence de Siri ou de Google Assistant, qui assurent anonymiser totalement les enregistrements utilisateurs récoltés par leurs services, Amazon permettrait à ses employés d’accéder à certaines informations privées liées à l’utilisateur, comme par exemple son numéro de compte. L’enquête de Bloomberg révèle que les enregistrements de certaines conversations font parfois l’objet de moqueries au sein des employés. Deux d’entre eux auraient par ailleurs affirmé avoir entendu ce qui ressemblait à une agression sexuelle. Selon le média américain ils l’auraient alors signalé à leur hiérarchie mais se seraient vu indiquer qu’Amazon ne souhaitait pas réagir à la situation.

20 réponses à “Amazon paie des milliers d’employés pour écouter vos conversations avec Alexa”

  1. « Alexa tu peux remettre la chanson de tout à l’heure? »

    Là y’a un indien qui courre dans les couloir, « les mecs il est ou le CD de maitre Gims?!!! »

    😀

  2. Ce que je tire de l’article c’est qu’Amazon est la seule boute honnête sur ce qu’ils font des enregistrements. Entre Google qui connait toute notre vie et apple qui fait signer un contrat à tous ses employés pour dire qu’ils renoncent à vivre si ils disent le moindre mal d’apple.

  3. Non sérieux ils écoutes nos conversation ??? Ça me paraît de toute logique sinon comment amélioré AI Alexa afin de répondre au mieux à nos demandes . J’ai une enceinte Alexa à la maison et ça marche plutôt pas mal, mais si je veut pas être écouté je le prend pas c’est tout!!!

  4. Ah bon ? Il n’existe pas de juste milieu pour vous où on pourrait acheter un produit sans se faire espionner ? Si on vous dit aujourd’hui qu’on écoute toutes vos conversations téléphoniques, qu’on lit tous vos mails et ainsi de suite, ça ne vous touchera pas plus que ça ? L’IA s’améliore grâce à l’IA et pas grâce à aux humains

  5. Le film « The Circle » avec Tom Hanks et Emma Watson est un gros navet mais son scénario devient crédible grâce à Amazon.

  6. Si il existe un juste milieu justement lire mes mails et écouter mes appel n’apporterai rien  pour amélioré ces 2 services. Si l’on prend un objet « connecté » il faut quand même savoir qu’il auront certaine information privée et dans ce cas là c’est les conversation. À partir du moment où elle ne sont utilisé que pour amélioré le service et rien d’autre.

  7. Pour améliorer ils font comme les autres produits : des enquêtes de satisfaction… ou alors tu prends des panels de gens parfaitement conscients d’être écoutés ^^

  8. Ma crédulité n’a rien à envié sur votre stupidité chacun à le droit de pense et de voire les chose comme il le souhaite sur ce.,bonne journée.

  9. « Si il existe un juste milieu justement lire mes mails et écouter mes appel n’apporterai rien  pour amélioré ces 2 services. »

    Vous savez que vos mails sont lu pour proposer des archivages intelligent ou des réponses préparées, le tout pour justifier une pub ciblée sur le contenu de vos mails ?

    Vous savez également que de nombreuses conversations téléphoniques (goute d’eau dans l’océean mais quand même) sont enregistrées a des fins de sondage qualité ?

  10. @Meph : Il a dit « Amazon est la seule boute honnête sur ce qu’ils font des enregistrements ».

    Il n’a pas parlé de manière générale.

    Pour le même sujet (respect de la vie privée), Google fait office de BigBrother « pour votre bien » et Apple d’escroc vendant un service au delà de tout reproche, mais vendraient leurs mères pour un point de plus en bourse.

    Amazon a beau être une boite carrément douteuse coté impôts, conditions de travail etc, au moins, ils ne font pas semblant de laisser une confidentialité ultime à leurs clients. Et contrairement à beaucoup de services Apple, ils offrent la possibilité de supprimer ces écoutes.

  11. Pour les conversations, normalement on est prévenu (genre les services client).
    Les mails pas forcément (mais surement quelque part dans la charte qu’on accepte)

  12. Tout à fait d’accord, mais je trouve ça insuportable quand ces mêmes personnes vendent de la pseudo confiance et sécurité de service 😉

  13. « Pour les conversations, normalement on est prévenu (genre les services client). »

    Ouai et normalement on doit nous demander notre accord pour nous démarcher téléphoniquement. J’ai plus de ligne fixe parce que je l’ai jamais utilisé et qu’elle arretait pas de sonner pour du démarchage. Je ne me fais donc pas trop d’illusion sur les enregistrements téléphoniques « accidentels ». 😉

  14. Avec le deep learning, il n’y a pas besoin d’intervention humaine pour améliorer les IA en analysant des conversations(ou alors d’intervention très marginale ). C’est plutôt vous qui n’y connaissez rien Cedric. Savoir que des conversations dans un cadre privé peuvent être écoutées par des personnes qui ne vous en informe pas, cela a un nom: c’est de l’espionnage. Après, il n’y pas besoin
    que les conversations écoutées soient celles de leurs clients, ils auraient très bien pu faire appel à des volontaires/bénévoles/employés pour leur fournir ce matériau tout en les informant PRÉCISÉMENT des conditions.

  15. « Les mails pas forcément (mais surement quelque part dans la charte qu’on accepte) »

    Dernier exemple en date, Google trace vos achats.
    Par exemple je me suis aperçu dans les options en cherchant mes derniers achats (vieux) sur le store qu’il me sortait en fait une liste de tous mes achats connus, nottament amazon etc, juste en lisant mes mails.

    Quand j’ai voulu supprimer de mon historique mes achats, nottament parce que je n’apprécie pas qu’un tier enregistre mes préférences en lisant mes mails, il m’a demandé de supprimer les mails correspondants.

    Bref, non seulement ils lisent, mais c’est completement intrusif surtout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *