Trou noir : Katie Bouman victime d’attaques sur les réseaux sociaux

Espace

Par Amandine Jonniaux le

La scientifique, dont le sourire a fait le tour du web après avoir dévoilé la première photo d’un trou noir, est aujourd’hui victime de nombreuses attaques.

Facebook – Katie Bouman

Il y a quelques jours, le monde entier retenait son souffle après la toute première photo d’un trou noir dévoilée par un consortium international de scientifiques. En quelques heures, le cliché a fait le tour du monde, de même que le visage de la jeune chercheuse présentée comme étant à l’origine de cette prouesse technique. Mise en avant par l’Institut technologique du Massachusetts, Katie Bouman n’a pourtant pas fait l’unanimité. Alors que beaucoup d’internautes ont érigé la scientifique au rang d’icône inspirante, d’autres lui ont reproché d’attirer toute l’attention sur elle, et de n’être qu’une simple « égérie‘ du projet. Sur Reddit, certains internautes ont même dénoncé une mise en scène destinée à mettre une femme en avant.

« Au lieu de discréditer les contributions de Bouman et des innombrables autres femmes travaillant sur le télescope Event Horizon, nous devrions faire un pas en arrière et nous rappeler qu’elle n’a pas demandé cette reconnaissance – les gens du monde entier en ont juste assez que les hommes soient les seuls à être mis en avant » – Jessica Wade, physicienne

Alors que la jeune femme de 29 ans a immédiatement fait savoir que le projet était une réussite collective ayant impliqué plus de 200 chercheuses et chercheurs depuis 2006, certains internautes s’offusquent de la médiatisation de Katie Bouman, revendiquant le rôle de plusieurs autres de ses collègues, et notamment du chercheur Andrew Chael, qui aurait écrit plus de 850 000 lignes de codes sur les 900 000 présentes dans l’algorithme. Une polémique sur fond de sexisme ambiant que le principal intéressé a rapidement tenu à tempérer. Sur Twitter, Chael a en effet expliqué que non seulement il « n’avait pas écrit 850 000 lignes de code », mais qu’en plus, la contribution de Bouman avait été indispensable à la réussite du projet.

17 réponses à “Trou noir : Katie Bouman victime d’attaques sur les réseaux sociaux”

  1. Donc si je comprends bien, dans cette gué-guerre il y a 2 camps:

    – Ceux qui donnent l’entièreté du mérité à Katie Bouman au nom du féminisme
    – Ceux qui ne supportent pas qu’une femme soit derrière tout ça, donc des machos

    Je me trompe ?
    Et sinon peut-on juste être content au nom de l’humanité d’avoir réussi une telle prouesse ?

  2. Je suis d’avis que le camp 1 est une pure invention du camp 2

    Bientôt, ils vont nous sortir que la mise en avant de Katie est aussi dûe à ses origines, son orientation sexuelle ou encore son mode alimentaire

  3. Triste rappel comme quoi es réseaux sociaux sont un poison.

    Ce qu’ils ont fait est super et je crois que la majorité d’entre nous n’a pas la moindre idée des difficulté d’une telle chose. Mais au même titre qu’on s’en fiche de la couleur de peau de la personne qui fait une découverte, on s’en fous aussi de son sexe.

    La pierre est à jeter aux journaleux et féminazis qui cherchent désespérément à mettre les femmes en avant. Arrêtez d’insister sur le sexe et l’origine de la personne et appuyez les faits.

    Voir « premiere femme… » pour quelque chose qui à déjà été fait de nombreuses fois n’a strictement aucune valeur autre que la promotion des femmes. Et je pense que la majorité des hommes n’en auraient strictement rien à faire de savoir qu’un homme a été le premier à faire ce que de nombreuses femmes ont déjà fait (sauf tomber enceinte, ce serait une drôle de news pour un homme).

  4. Oui et même parmi les 850k lignes de codes, il y a en réalités l’ulpoad de data sous forme d’un fichier texte qui représente la plupart des lignes de codes du programme ^^’

  5. Et on en parle de son post instagram dans lequel elle indique que c’est son travail? ou bien on go full SJW et on se pose aucune question?

  6. Le problème est une question de représentation , de nombreux hommes scientifiques sont facilement mis en valeurs tous les jours pour bien moins que ça.
    Même si elle n’a pas elle seule le mérite de la prouesse c’est bien de pouvoir avoir des modèles pour les petites filles qui pourraient penser qu’il n’y a pas d’avenir dans l’informatique pour une femme ^^

  7. 850K lignes de code par un seul dev ?! Celui qui écrit ça n’a certainement pas idée de ce qu’est faire du développement…

  8. Watching in disbelief as the first image I ever made of a black hole was in the process of being reconstructed.

    Katie Bouman on Wednesday, 10 April 2019Une polémique ne vient pas forcement de nulle part, faut arrêter de croire que tout n’est que rumeur. Donc oui son premier post était super maladroit et elle ne parlait pas de son équipe mais bien de sa photo.’i ever made’. Perso que ce soit une femme ou un homme, lgbt, black, blanc, unijambiste, nain, manchot… Je m’en cogne. Le résultat est top, tout le reste n’est que surmediadisation d’une femme qui n’en demandait pas tant. Des groupes féministes habituels qui deservent plus qu’ils ne servent la condition feminine et des réseaux sociaux avec les hordes de misogynes et féminazies qui s’en donnent a cœur joie. Le résultat est beau pour la science c’est tout ce qui compte, et son sourire fait du bien à tout ceux qui s’en fiche de la polémique.

  9. Je me fiche de cette polémique a deux balles par contre qu’est ce que ça va apporter aux milliards d’etre humains pour améliorer leurs conditions de vie en sachant que beauvouo meurt de faim, d’avoir prit en photo un trou noir ?

  10. Il à commit 850K lignes dont une bonne partie de templates. Donc pas écrites stricto sensus, mais les gens se sont laissés avoir par GitHub car ils se transforment en journaliste d’investigation en connaissant rien

  11. en 1, ce ne sont pas les memes personnes qui peuvent sauver les enfantas qui meurent de faim et ceux qui decouvrent des choses. ou alors allez y vous deja au lieu de critiquer
    En 2, tout ce que vous utilisez, y compris pour cette remarque deplace, a ete concu grace a ce genre de projets. Cela permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure, les regles de la nature

    Par exemple, cette photo confirme, s il en etait besoin, la relativite qui est utilisee par les GPS, GPS qui aident a sauver des vies humaines lors de recherches ou a faire des pont qui désenclavent des iles …

    bref la critique est facile, construire est plus difficile

    votre polemique est a deux balles elle

  12. La polemique vient bien de nulle part. Elle ne dit pas que le « process » est d’elle…Elle a bien faite sa premiere image sur son ordi a partir d un processus qu’elle ne s approprie pas

  13. Traduction de son post : (moi) « Observant avec incrédulité la première image que j’ai jamais faite d’un trou noir, en train d’être reconstituée ». 
    C’est plutôt maladroit même si c’est certainement sans arrière pensées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *