Osé : le sextoy féminin interdit de CES récupère son prix d’honneur

Sur le web

Par Remi Lou le

Lors de la dernière édition du CES de Las Vegas, le sextoy Osé avait été privé de salon, juste après avoir gagné une récompense, injustement retirée. Finalement, le comité du CES est revenu sur sa décision en réattribuant le prix quatre mois plus tard.

Source : @Lora DiCarlo

Vous vous souvenez d’Osé, le sextoy imaginé par la Start up Lora DiCarlo ? Le jouet sexuel avait fait sensation lors de la dernière édition du CES de Las Vegas en gagnant un prix d’honneur avant de se le voir retirer par la Consumer Technology Association, l’organisme derrière le CES et la remise des fameux prix. Pire, non seulement la CTA est revenue sur sa décision d’attribuer un prix au sextoy de Lora DiCarlo, mais l’entreprise s’est également vu l’interdiction d’exposer l’objet sur le salon.

Après avoir invoqué des raisons assez floues (des clauses du règlement prohibant d’exposer un objet « immoral, obscène, indécent, profane »), la CTA avait ensuite indiqué que le produit ne pouvait pas s’inscrire dans la catégorie Robotique et Drones.

Forcément, cette position plutôt réactionnaire de la part du CTA avait provoqué l’indignation lors du CES 2019. Heureusement, quatre mois après que Lora DiCarlo ait adressé une lettre ouverte à l’organisme qui attribue les prix, il semblerait que la CTA fasse marche arrière en réattribuant sa récompense au Osé.

Après l’indignation générale, Osé récupère son prix

Si la CTA a revu sa décision, c’est notamment à cause de l’indignation qu’avait provoquée le retrait de la récompense à Lora DiCarlo. De nombreux internautes se sont en effet insurgés à la suite de cet épisode, évoquant l’injustice dont avait fait l’objet Lora DiCarlo, quand bien même de nombreux sextoy sont présentés chaque année au CES de Las Vegas.

Pour beaucoup, la CTA avait semblé avoir écarté la Start up notamment car Lora DiCarlo est essentiellement composée de femmes, et présentait un produit, lui aussi, destiné au femmes. Fort heureusement, tout est bien qui finit bien, puisque le comité qui attribue les récompenses du CES a changé son fusil d’épaule, en réattribuant quatre mois plus tard la récompense injustement retirée.

Le CTA a également annoncé vouloir mettre à jour sa politique d’attribution lors de la prochaine édition du salon de Las Vegas. Les choses évoluent lentement, mais surement.

Source: Engadget