Amazon transforme le travail de ses employés en jeu pour rendre les journées plus « fun »

Une initiative qui a aussi pour but d’augmenter la productivité des travailleurs de l’entreprise, il ne faudrait pas voir à se relâcher non plus.

Crédits helloimnik via Unsplash CC

Amazon n’est pas vraiment une entreprise connue pour être aux petits soins avec ses employés. Conditions de travail, pression hiérarchique, culte de la performance… L’entreprise de Jeff Bezos est régulièrement pointée du doigt pour sa politique salariale. Dévoilée il y a quelques jours par le Washington Post, cette nouvelle initiative mise en place par le géant du ecommerce pourrait bien ne pas arranger son image. Dans le but de rendre plus “fun” le travail de ses employés, Amazon aurait en effet mis en place des dispositifs de gamification de sa chaîne de production. L’entreprise propose ainsi à ses travailleurs des jeux d’arcade, dont le score est directement indexé sur la performance de ces derniers dans leur travail. Par exemple, plus un salarié préparera vite un colis à expédier, plus le jeu avancera rapidement, et plus le score sera élevé à la fin de la “partie”.

Grâce à cette nouvelle méthode de management plutôt originale, les employés de la marque peuvent ainsi récolter des “swag bucks”, ou dollars du swag en français, et se payer (pour de vrai cette fois), des goodies estampillés Amazon, comme des t-shirts ou des… bouteilles d’eau, rapporte toujours le Washington Post. Une initiative que la marque assure basée sur le volontariat, mais qui n’est évidemment pas innocente.

“La concurrence n’est agréable que pour une courte période … Dès que les travailleurs commencent à sous-performer par rapport à leurs collègues, les choses deviennent moins amusantes et peuvent même être contre-productives” – Jane McGonigal, conceptrice de jeu

Déjà utilisée par d’autres entreprises américaines, comme Uber par exemple, la gamification au travail n’est généralement qu’une façade pour pousser les employés à être toujours plus efficaces. En attribuant des récompenses virtuelles, et en mettant ses employés en concurrence indirecte via les jeux, Amazon a clairement pour objectif d’augmenter (encore) son rendement de production. De plus, si l’on en croit les explications de Jane McGonigal, conceptrice de jeu et spécialiste de la gamification, interrogée par le Washington Post, la mise en place d’une telle concurrence entre salariés risque, à terme, d’avoir les effets inverses de ceux recherchés.