Pour survivre, Sony Mobile va se concentrer sur l’Europe et le Japon et se retirer du reste du monde

Smartphone

Par Remi Lou le

La division mobile de Sony enregistre des pertes année après année. Pourtant, le CEO de la firme entend bien la conserver en se concentrant sur certains marchés, dont l’Europe, le Japon, Taïwan et Hong Kong et abandonner de nombreux pays.

Le Sony Xperia 1

Après avoir dévoilé une nouvelle gamme Xperia avec un tout nouveau design durant le MWC 2019 et notamment son Xperia 1, un smartphone haut de gamme dédié au cinéma, la division mobile de Sony est mal en point. Petit à petit, le géant japonais semble se retirer du secteur, comme en témoigne la fermeture de nombreux magasins à travers le monde, et alors que les smartphones Xperia ont engendré des pertes records chez le fabricant l’année dernière, après plusieurs années en petite forme.

Pour autant, le constructeur japonais ne compte pas renoncer au mobile, considéré par le CEO de Sony Kenichiro Yoshida comme « un produit pour le divertissement et un composant nécessaire afin de rendre notre marque durable », d’après des propos rapportés par Reuters.

Afin d’arrêter de perdre de l’argent, Sony envisage de restructurer totalement sa division mobile, notamment en mettant le focus sur plusieurs zones prioritaires.

4 zones prioritaires

Afin de réduire les dépenses liées à sa division mobile, Sony compte se retirer totalement de certains marchés, comme le continent américain dans son ensemble (Sony s’était déjà retiré des États-Unis), le Moyen-Orient, l’Inde ou l’Afrique. La firme japonaise compte plutôt se recentrer sur des zones sûres, où sa part de marché reste conséquente, comme dans sa terre natale, le Japon, mais aussi l’Europe, Taïwan et Hong Kong.

Suite à ce retrait de nombreux marchés, Kenichiro Yoshida espère remonter la pente et que la division mobile de Sony soit enfin rentable d’ici 2020.