Le créateur de Fortnite investit dans les réseaux sociaux

apps

Par Amandine Jonniaux le

Après avoir créé un succès sans précédent avec Fortnite, Epic Games a récemment annoncé avoir racheté Houseparty, un réseau social particulièrement populaire chez les jeunes Américains.

Crédits Houseparty x Epic Games

Méconnu en France, Houseparty est pourtant un réseau social particulièrement apprécié du côté des ados anglophones, et notamment nord-américains. Téléchargée plus de 5 millions de fois rien que sur Google Play, l’application permet à ses utilisateurs de communiquer via des chats vidéo jusqu’à huit personnes en simultané. Un mix entre Snapchat et notre bon vieux Chatroulette, accessible sur Android et iOS, qui appartient désormais au géant Epic Game. Dans un communiqué publié sur le site officiel de Houseparty, et relayé par Gizmodo, le réseau social annonce brièvement son rachat par le studio de développement, en expliquant que si ce changement de propriétaire ne devrait foncièrement rien changer à la politique de la plateforme, il permettrait surtout de partager “toujours plus d’expériences”.

“Rejoindre Epic Game est un grand pas en avant (pour Houseparty), dont la mission consiste à développer l’empathie et la communication en ligne. Nous avons une vision commune pour rendre les interactions humaines plus faciles et plus agréables, toujours dans le respect de la vie privée des utilisateurs” – Sima Sistana, cofondatrice et CEO de Houseparty

S’il y a fort à parier que d’ici quelques semaines, Houseparty encouragera fortement les joueurs à partager leurs exploits Fortnite sur sa plateforme, une rapide séance de questions-réponses publiée sur le réseau social tend à mettre les choses au clair : Pour le moment, les comptes Houseparty et Epic Games n’ont pas pour vocation à être fusionnés. Le site assure aussi qu’aucune donnée utilisateur “ne sera partagée entre les deux services”. Une acquisition qui ne fait que confirmer la volonté d’Epic Games de s’imposer comme un phénomène social, que ce soit au travers du jeu vidéo ou des médias sociaux.

Source: Gizmodo