Avengers : Endgame revient au cinéma avec une scène post-crédits inédite

Cinéma

Par Antoine le

Kevin Feige, le président de Marvel Studios, a annoncé qu’Avengers : Endgame reviendrait au cinéma le 28 juin, avec une toute nouvelle scène post-crédits.

Crédits Marvel

“Quand y’en a plus, y’en a encore !”. Vous pensiez que le soufflé allait finir par retomber, deux mois après la sortie du film ? Que nenni : Marvel Studios souhaite faire durer le plaisir et prévoit de re-sortir le film en salles. L’intérêt pour le public réside dans les nouvelles scènes post-crédit : d’après les informations de ScreenRant, relayées par Écran Large, il s’agirait essentiellement des bonus de la version Blu-Ray, transposés sur grand écran. Cela comprendra probablement des bêtisiers, ou autres scènes coupées au montage. La production pourrait également y ajouter un hommage à feu-Stan Lee, le sacro-saint gourou de Marvel décédé fin 2018.

Une course désespérée vers le panthéon du box-office ?

La démarche de re-sortir un film a de quoi surprendre, surtout aussi tôt après la sortie originale et avec pour seul argument une nouvelle scène post-crédit. Alors à quoi joue Marvel Studios ? La réponse peut se trouver au box-office.
Il y a encore un mois, beaucoup en auraient mis leur main à couper : Endgame allait devenir le plus grand film de l’histoire du box-office en dépassant les 2.788 miliards de dollars générés par Avatar. Et c’est toute la production qui s’en frottait les mains, plus que ravie de ravir le trône à James Cameron après avoir largement promu leur film comme le plus ambitieux et le plus marquant de l’histoire du cinéma. Mais entre temps, coup de bambou : cette folle cadence a fini par ralentir, et aujourd’hui, Endgame végète toujours dans le rétroviseur des Na’vis. Et les perspectives de le dépasser s’amenuisent avec le temps, surtout que les prochains épisodes de Toy Story et Spider-Man devraient sortir bientôt et lui faire concurrence.

Ce retour au cinéma du blockbuster sent donc le baroud d’honneur à plein nez : la production semble vouloir enfoncer le clou. Peut-être vexée d’avoir vu la consécration tant attendue et annoncée lui passer sous le nez? Il reste cependant difficile de croire que cette initiative suffira. Le film en soi étant le même, seuls les inconditionnels de la série rachèteront un ticket pour quelques minutes après le générique : certainement pas assez pour combler les 50 millions de recettes qui lui permettraient de dépasser Avatar. Et ce, même si Augustin Alanis décidait de récidiver