Renault dévoile la nouvelle ZOE 2 et ne lésine pas sur les changements

Automobile

Par Henri le

La ZOE est l’ambassadrice de la gamme électrique chez Renault. Le constructeur vient de dévoiler une version remaniée, pas avare en changements.

Renault a très tôt montré un intérêt pour le véhicule électrique. C’est dans cette optique que la ZOE est née en 2012. Depuis, la concurrence s’est organisée et Peugeot vient par exemple de présenter sa version de la citadine « bio » avec la e-208. Renaut n’a pas tardé à réagir en dévoilant le 17 juin dernier la ZOE 2, une version largement remaniée du modèle original.

Comme vous pouvez le constater, le design est un peu plus agressif, notamment sur la face avant qui fait penser à la dernière Clio en date. Le nez est court et bombé, traversé par un liseré chromé. Il laisse beaucoup d’espace aux feux avant et à la calandre.

Les changements les plus importants sont néanmoins à l’intérieur. L’autonomie étant un point crucial sur ce genre de véhicule, le constructeur au losange a logiquement voulu l’améliorer. La batterie Z.E 50 est équipée d’un pack de 52 kWh à peu près similaire aux derniers modèles en date (la ZOE Z.E 40) et pèse 19 kilos de plus.

Un poids supplémentaire qui sert néanmoins à quelque chose puisque la meilleure densité énergétique de la batterie lui fait gagner environ 90 km par rapport à celle d’avant. On se retrouve donc avec un véhicule capable de parcourir jusqu’à 390 km en une charge (selon l’homologation WLTP). Le chargeur de 22 kW ne change pas, mais un nouveau modèle compatible 50 kW verra le jour prochainement.

En ce qui concerne la motorisation, Renault s’adapte à la demande. Le modèle de base est toujours équipé du moteur R110 (80 kWh / 106 ch), mais un nouveau modèle, le R135, permet lui de profiter de plus de puissance (108 kWh / 135 ch) afin d’atteindre les 140 km/h.

L’habitacle a beaucoup changé et lorgne ici aussi sur la Clio 2019. On y retrouve donc un double écran de 10 pouces pour tout gérer. L’un d’entre eux est tactile et permet de contrôler tout l’aspect lié à l’infotainment. La dalle principale peut, elle, afficher les informations du véhicule, mais également le GPS. Ce nouveau modèle peut d’ailleurs reconnaître les panneaux de signalisation et avertir le conducteur en cas d’angle mort ou de franchissement des lignes. On apprécie certains ajouts comme la présence de ports USB ou d’un chargeur à induction.

Le prix n’a pour l’instant pas été communiqué, mais cela ne saurait tarder puisque la ZOE 2 devrait être disponible à l’automne.