Good Omens : Quand une association chrétienne demande à Netflix d’annuler une série Amazon

Série

Par Amandine Jonniaux le

La démarche aurait pu être aberrante, si elle n’avait pas été aussi drôle.

Visiblement choquée par le contenu de Good Omens, une association chrétienne a réussi à réunir près de 20 000 signatures pour tenter d’interdire la série inspirée du roman culte de Terry Pratchett et Neil Gaiman. Selon les revendications portées par le groupe, présenter un ange (Aziraphale, joué par Michael Sheen), et un démon (Rampa, joué par David Tennant) amis, bien décidés à arrêter l’apocalypse serait en effet tout simplement inconcevable. En plus de banaliser Satan sous les traits d’un enfant “normal”, et de montrer les chevaliers de l’Apocalypse comme des bikers, l’association chrétienne aurait aussi très peu apprécié le fait que la série présente Dieu comme une femme, et que des nonnes se définissent comme adoratrices du mal, comme le révèle The Guardian dans un article récemment publié. 

Un drame christique qui a pourtant suscité (malgré lui) une vague de moqueries un peu partout sur la toile. Sans même parler du message porté par la pétition, il s’est avéré que cette dernière avait été adressée directement à… Netflix. Dommage pour une série produite par Amazon et la BBC. Si l’erreur a été corrigée depuis, elle a évidemment suscité une vague de commentaires sur les réseaux sociaux. Le community manager d’Amazon Prime semble d’ailleurs s’en être donné à cœur joie, en apostrophant directement la concurrence sur Twitter : “Hey Netflix, on supprimera Stranger Things si vous supprimez Good Omens”. De son côté, le créateur de la série Neil Gaiman a demandé aux internautes de “ne rien dire” à l’association chrétienne, qualifiant la situation de “trop belle”. Un coup de buzz inespéré pour le groupement chrétien qui pourra constater avec satisfaction que Good Omens n’est pas sur Netflix, mais qui ne devrait pas avoir gain de cause pour autant face à Amazon Prime Vidéo, peu décidé à annuler son excellente série.