Nostalgie : Le Walkman de Sony a 40 ans

Audio

Par Amandine Jonniaux le

Imaginé par Sony, le baladeur à cassette s’est rapidement popularisé dans les années 1980, notamment auprès des jeunes chez qui l’appareil devient un véritable phénomène. 40 ans plus tard, retour sur une révolution qui a transformé notre manière de consommer la musique. 

Crédits Sony

C’est le 1er juillet 1979 que Sony commercialise pour la toute première fois le Walkman, un lecteur de cassettes audio compact, capable d’être emporté partout, et qui permettait de profiter en toute tranquillité de sa musique, grâce au casque audio directement relié à l’appareil. Si aujourd’hui le Walkman sonne comme un objet désuet et vintage, à l’époque, c’est une véritable petite révolution qui s’annonce, comme le rappelle le site The Verge. Baptisé TPS-L2, le Walkman premier du nom permet désormais de transporter sa musique partout avec soi, sans avoir à se soucier du monde extérieur. Génération après génération, l’appareil portatif évoluera, et certains modèles disposeront tour à tour d’un double prise jack, pour écouter la musique à deux, d’un microphone intégré, ou encore de la fonctionnalité autoreverse, qui permet de lire la cassette dans les deux sens, sans avoir à la retourner en cours d’écoute. 

Aujourd’hui, le Walkman est un peu (beaucoup) tombé dans l’oubli, et se réserve uniquement à quelques collectionneurs. Remplacé par les baladeurs Mp3 et les iPod au début du XXIe siècle, ce n’est pourtant qu’en 2010 que Sony stoppe définitivement la production des Walkman à cassette. La fin d’une époque pour la marque, qui aura largement contribué à façonner notre écoute moderne de la musique. En 2019, n’importe quel smartphone a accès à une bibliothèque musicale presque illimitée, sans forcément nécessiter de connexion internet. Mais c’est bel et bien sous l’impulsion de Sony que la notion de baladeur personnel a vu le jour, même si plusieurs autres marques comme Philips ou Toshiba ont rapidement suivi le mouvement.