Kim Kardashian empoche 2,8 millions de dollars en accusant une marque de la copier sur Instagram

Business

Par Amandine Jonniaux le

La star de télé-réalité a finalement remporté son procès qui l’opposait à la marque de vêtements américains Missguided.

Sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Instagram, l’image véhiculée par certaines influenceuses vaut de l’or. C’est notamment le cas de la star de télé-réalité Kim Kardashian, 143 millions d’abonnés au compteur, qui vient de remporter un procès contre la marque de prêt-à-porter américaine Missguided. La célébrité de 38 ans accusait en effet l’entreprise d’utiliser non seulement son image de marque, mais aussi son nom afin de booster ses ventes.

Un style vestimentaire épié 

Crédit The Verge. Les posts problématiques de Missguided ont depuis été effacés.

Il faut dire que dès que Kim Kardashian arbore une tenue, il ne faut que quelques heures aux marques de “fast-fashion” pour sortir des répliques à bas prix de celle-ci. Régulièrement imitée sur les réseaux sociaux, la star de télé-réalité s’en était d’ailleurs amusée il y a quelques semaines, comme le relaie le site The Verge, en postant une photo d’elle en robe dorée, et en sommant les marques d’attendre qu’elle puisse porter la robe dans la vraie vie avant de la copier. Une demande que Missguided n’a visiblement jamais pris en compte, puisque quelques jours plus tard, une réplique presque identique de la tenue était disponible sur son site. Sur Instagram, la marque était même allée plus loin, en taguant directement Kim Kardashian dans le post promotionnel du produit en question.

Utilisation abusive d’une image (de marque)

Selon le compte-rendu du procès, le fait qu’une marque associe ouvertement une célébrité comme Kim Kardashian à ses produits peut clairement porter à confusion. Le site de Missguided aurait en effet posté à plusieurs reprises des photos de la célébrité, dont la tenue renvoyait directement à une “copie” fabriquée par la marque. Associée à des tags répétés, cette stratégie marketing aurait régulièrement poussé des internautes à penser que l’influenceuse était en collaboration avec la marque, ce qui n’était absolument pas le cas. 

Si les pratiques employées par Missguided peuvent faire débat, on ne saura cependant jamais si la marque a réellement enfreint la loi. Cette dernière n’a en effet jamais répondu aux assignations en justice de Kim Kardashian, ce qui a automatiquement entraîné la perte du procès. Condamnée à verser 2,8 millions de dollars de dommages et intérêts et de frais d’avocats à la plaignante, l’entreprise Missguided a également été contrainte de retirer de ses réseaux sociaux et de ses sites toute allusion à la star de télé-réalité, afin de ne plus l’utiliser contre son gré comme un argument de vente. Une décision qui pourrait faire office de jurisprudence à l’avenir, et qui prouve que sur Instagram comme partout ailleurs, l’image d’une célébrité est avant tout une image de marque.