David Harbour sème le doute à propos de Hopper sur Instagram

Série

Par Antoine le

David Harbour, qui interprète le policier Hopper dans Stranger Things, se livre à un étrange manège sur Instagram depuis quelques jours. L’acteur y change régulièrement sa photo de profil, selon un schéma repéré par Buzzfeed.

** Attention, cet article contient des spoilers sur la saison 3 de Stranger Things **

Crédits Netflix

Au lieu de la traditionnelle photo de profil classique, l’acteur y a posté des numéros qui n’ont pas tardé à éveiller les soupçons des fans les plus attentifs. Ceux qui ont suivi les changements depuis le lancement de la saison trois ont en effet pu reconstituer un numéro de téléphone !

Et pas n’importe lequel : preuve qu’il s’agit bien d’une référence à la série, il s’agit du même numéro composé par Hopper avant que celui-ci ne soit laissé pour mort, à la fin de la saison : 618-625-8313.

Un teasing d’un nouveau genre

Évidemment, certains fans se sont empressés d’aller appeler ce numéro. Il s’avère qu’il mène à un répondeur où on peut entendre le message suivant :

« Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Murray Bauman. Maman, si c’est toi, s’il te plaît, raccroche et appelle moi entre 17h et 18h, comme on s’était dit, d’accord ? Si c’est Joyce, merci pour ton appel. J’ai essayé de t’appeler. J’ai des nouvelles. C’est à propos de… Bref, c’est peut être mieux si on se parle directement. Ce n’est ni bien, ni mal, mais c’est quelque chose »

Un message énigmatique de la part de Murray Bauman, le détective privé joué par Brett Gelman, qui n’a pas manqué de relancer toute la polémique, déjà vive, sur la prétendue mort d’Hopper : on imagine que Bauman pourrait avoir une révélation pour Joyce Byers, la mère de Will, très proche du policier. Toute cette histoire semble confirmer les déductions de nombreux fans, qui refusent de croire à sa mort, donnant lieu à tout un tas de théories plus farfelues les unes que les autres. Il faudra attendre plus d’informations, une fuite ou à défaut la sortie de la saison quatre pour en avoir le cœur net.

Mais ne comptez pas sur l’équipe de la série pour vous laisser respirer, au vu de la campagne publicitaire hors-normes dont la série fait l’objet depuis quelques semaines maintenant : cette publicité « alternative » n’est certainement pas la dernière du genre, alors que Microsoft et le New York Times se sont déjà prêtés au jeu.