Le paiement mobile peine à s’imposer dans l’Hexagone

Business

Par Remi Lou le

L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, sous la supervision de la Banque de France, vient de présenter son traditionnel rapport annuel concernant les moyens de paiement privilégiés des Français. Si le sans contact enregistre une forte hausse, celle-ci est plutôt corrélée aux cartes bancaires NFC qu’aux smartphones, qui ne sont, quant à eux, clairement pas plébiscités comme moyen de paiement.

Crédits : @Apple

Alors que les plus grands constructeurs de smartphones et les banques poussent encore et toujours le paiement mobile, la sauce ne prend définitivement pas en France. Quand bien même les mobiles sont aujourd’hui majoritairement équipés d’une puce NFC, l’usage n’est clairement pas intégré chez les utilisateurs Français, qui privilégient encore et toujours la traditionnelle carte bancaire.

En effet, comme le note BFM Business, et d’après le rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement supervisé par la Banque de France, le paiement mobile reste encore un moyen de paiement très marginal.

Le paiement mobile représente moins de 1% des paiements sans contact en France

Le constat est sans appel. Non, le paiement mobile ne s’est pas imposé dans l’Hexagone. « Le paiement par mobile, qui était annoncé comme devant peut-être se substituer rapidement au paiement par carte, reste en fait extrêmement marginal : moins de 1% des paiements sans contact » expliquait le banquier central durant la présentation du rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement.

Pour autant, ce n’est tant pas la technologie de paiement sans contact via NFC qui ne convainc pas, mais plutôt le fait de payer avec son smartphone. En parallèle, les achats sans contact enregistrent une forte progression avec +156% en un an.

Pourtant, le paiement mobile dispose d’arguments non négligeables. Non seulement les méthodes d’authentification par empreinte digitale ou reconnaissance faciale sont nettement plus sécurisées, avec seulement 0,03% de fraude en France, mais il n’y a pas de plafond de paiement pour payer sans contact avec son smartphone. Toutefois, le rapport note que la situation devrait évoluer en France, le temps que les consommateurs s’approprient l’usage du smartphone en tant que moyen de paiement privilégié.