Airbus dévoile un appareil hybride électrique inspiré des oiseaux de proie

Espace

Par Henri le

De nombreux inventeurs ont imité la faune de notre planète pour mener à bien leur projet. Ce n’est visiblement pas Airbus qui dira le contraire avec son dernier concept.

Crédits : Airbus

Le biomimétisme consiste à s’inspirer de la nature environnante pour concevoir des objets. Une science fascinante que les industriels de l’aviation connaissent bien, car ils se sont déjà inspirés des animaux volants pour adapter leurs machines. C’est une nouvelle fois le cas pour Airbus, qui vient de dévoiler un concept original à l’occasion du Royal International Air Tatoo (RIAT), un spectacle aérien de grande ampleur qui se déroule au Royaume-Uni.

L’avion en question se présente comme un appareil hybride électrique, doté d’un système permettant de réduire la consommation de 30% à 50% par rapport aux modèles actuels. Pour ce faire, l’engin s’inspire des célèbres et redoutables oiseaux de proie (il est d’ailleurs baptisé « Bird of Prey »). Comme vous pouvez le constater, les ailes, mais également la queue, font effectivement penser à celles d’un aigle ou d’une buse.

L’extrémité des ailes arbore une (jolie) courbure, qui imite les longues plumes de l’oiseau. Selon l’avionneur, elles seraient conçues dans un matériau composite pouvant être contrôlé individuellement lors du vol ! Même constat pour le plan horizontal et la gouverne de profondeur. Cela permettrait d’optimiser le comportement de l’appareil en cas de rafales de vent explique Le Parisien.

Comme on peut s’en douter, ce modèle n’est qu’un concept et les modèles « à plumes » ne devraient pas arriver tout de suite. Mais l’avionneur estime qu’il s’agit là d’une piste intéressante pour la réduction de la consommation de carburant, qui pourrait « inspirer la prochaine génération d’ingénieurs en aéronautique ». On veut bien le croire !