SiriOS : Apple pourrait lancer un système d’exploitation pour son assistant vocal en 2020

Apple

Par Remi Lou le

Un rapport de Mangrove Capital Partners suggère qu’Apple pourrait lancer SiriOS dès l’année prochaine. Le but : pousser les développeurs à s’intéresser à Siri et s’engouffrer dans un marché en pleine effervescence. 

Que ce soit les iPhone ou les iPad, Apple a clairement réussi à imposer iOS, et arrive toujours à tenir tête à Android de Google, pourtant installé sur tous les smartphones des constructeurs concurrents. En revanche, là où Apple n’a pas clairement réussi à imposer sa solution, c’est bien dans le domaine des assistants vocaux. Certes, Siri était le premier sur le marché, débarqué avec l’iPhone 4S en 2011, mais il accuse aujourd’hui largement le coup face à Google Assistant et autres Amazon Assistant, qui se révèlent non seulement bien plus performants, mais sont désormais présents sur de nombreux appareils.

Afin de tenir tête aux enceintes connectées concurrentes, Apple a bien présenté son HomePod, une enceinte haut de gamme particulièrement portée sur la qualité sonore, mais la firme de Cupertino peine toujours à s’imposer dans ce secteur avec un produit qui n’est clairement pas réservé à tout le monde. Afin de donner un coup de boost à Siri, Apple pourrait ainsi lancer un système d’exploitation dédié à son assistant. C’est en tout cas ce que suggère un récent rapport publié par Mangrove Capital Partners.

Source : Apple

SiriOS présenté l’année prochaine ?

Le rapport de Mangrove Capital Partners part du constat que « Apple a été moins efficace dans la construction d’un écosystème autour de la voix », et indique que « la communauté de la voix » s’attendrait au lancement d’un système d’exploitation dédié à Siri lors de la WWDC 2020 : SiriOS.

Ce nouvel OS serait une manière pour la Pomme d’ouvrir son assistant vocal plus largement aux développeurs, et ainsi d’accélérer son développement. Le but reste bien sûr de rattraper ses concurrents, Amazon et Google en tête, mais les auteurs du rapport vont encore plus loin. Ils indiquent que ces interfaces vocales pourraient remplacer le clavier d’ordinateur d’ici cinq à dix ans, et que le marché des assistants vocaux représenterait 1000 milliards de dollars en 2025.

Concrètement, le lancement de SiriOS n’est pas tout à fait inenvisageable. La firme a placé John Giannandrea à la tête de Siri, un vétéran qui fut autrefois responsable de l’IA chez Google. Les nombreux achats d’Apple font également penser que la firme s’intéresse de près aux interfaces vocales, et compte bien muscler Siri dans un avenir proche. La firme de Cupertino avait ainsi fait l’acquisition il y a quelques mois de Pullstring, l’entreprise qui a mis au point Hello Barbie, ou encore Laserlike, une startup qui utilise l’IA pour « pousser » des flux d’informations aux utilisateurs, un peu à la manière de Google News.

Source: 01net