Sony imagine un climatiseur personnel à glisser dans son tee-shirt (et ça a l’air génial)

Gadget

Par Amandine Jonniaux le

Le projet, baptisé Reon Pocket, est actuellement en cours de financement au Japon via une plateforme de crowdfunding. Un bon coup marketing après l’épisode caniculaire de la semaine. 

Crédits Sony

Un climatiseur personnel contrôlé depuis notre smartphone, et capable de refroidir ou de réchauffer de plusieurs degrés la température corporelle de son utilisateur. C’est la promesse de Sony avec Reon Pocket, le nouveau projet du constructeur japonais actuellement en pleine campagne de financement crowdfunding sur le site de First Flight. Compatible avec iPhone et Android, l’appareil repéré par Apple Insider se présente comme un petit module connecté à glisser à l’arrière d’un t-shirt spécial. Placé au niveau de la nuque, le Reon Pocket promet d’être invisible sous les vêtements, mais surtout de faire chuter la température corporelle de son utilisateur de 36°C à 23°C (-13°C quand même !) en seulement quelques minutes. Un rêve inespéré en cette période de canicule, que l’entreprise destine principalement aux hommes d’affaires japonais, souvent contraints de porter des costumes même en cas de fortes chaleurs estivales. 

Crédits Sony

Connecté en Bluetooth 5.0 au téléphone, l’appareil peut ainsi refroidir, mais aussi réchauffer la température (+8,3°C) grâce à une application dédiée, qui permet aussi de régler à loisir l’intensité du Reon Pocket. La campagne de crowdfunding a actuellement accumulé près de 47% de son objectif, avec 31 625 000 yens (261 447€) récoltés sur 66 000 000 (545 630€). Réservé aux Japonais, l’appareil et son t-shirt (uniquement disponible en tailles S, M et L) sont prévendus 14 080 yens, soit un peu plus de 115€. Les livraisons sont attendues à partir du mois de mars prochain, mais il semblerait que pour le moment, le produit n’ait pas vraiment pour vocation de s’exporter à l’international. Dommage, vu les températures enregistrées ces derniers jours, on aurait été plus que preneurs si l’appareil tient ses promesses.