La Chine lutte contre l’addiction en coupant automatiquement les jeux vidéos

Jeux-Video

Par Amandine Jonniaux le

Deux heures et pas une minute de plus. Pour lutter contre l’addiction des adolescents aux jeux vidéo, certains éditeurs sortent les gros moyens. C’est notamment le cas de Riot Game, qui a récemment ajouté au très populaire League of Legends, une limitation de temps drastique destinée aux joueurs mineurs. 

Crédits Riot Games

L’information relayée par BFM TV vient du Los Angeles Times. En Chine, Tencent a récemment demandé à Riot Games, sous l’impulsion du gouvernement et du ministère de l’éducation chinois, de lutter contre l’addiction aux jeux vidéo chez les plus jeunes grâce à une méthode radicale. Après deux heures de gaming, les mineurs de moins de 18 ans verront ainsi leur connexion aux serveurs de League of Legends automatiquement coupée. Une mise à jour déployée en seulement quelques semaines, et qui se base sur des mesures déjà prises en 2017 par Tencent, dans lesquelles le géant chinois visait à limiter le temps de jeu quotidien des titres pour les plus jeunes. À terme, les autorités chinoises espèrent limiter considérablement le temps alloué aux plus jeunes sur les jeux vidéo. 

Si cette nouvelle mesure drastique et un peu intrusive risque de faire le malheur de bon nombre de joueurs chinois, l’initiative n’est pourtant pas une grande nouveauté. Des mesures similaires ont déjà été prises sur des titres issus de studios américains comme World of Warcraft (Blizzard) ou Fortnite (Epic Games), comme l’indique le journal, afin de répondre au projet de lutte contre l’addiction porté par le ministère de l’éducation chinois. Pour s’assurer que les utilisateurs sont bien majeurs ou en règle, l’éditeur n’a qu’à consulter le numéro d’identification national des joueurs chinois, qui indique (entre autres) leur âge exact.

Source: BFM TV