Ventes de smartphones : Xiaomi pourrait très bientôt voler la troisième place à Apple

Business

Par Henri le

Les constructeurs de smartphones chinois visent le podium et ne s’en cachent pas. Xiaomi continue d’ailleurs sa folle ascension et pourrait dérober sa place à Apple.

La bataille qui oppose les plus gros constructeurs de smartphones fait rage. Si le roi et son dauphin ne semblent pas prêts de changer de place, la troisième marche est fortement disputée. Fin de trimestre oblige, le cabinet d’étude IDC a une nouvelle fois dévoilé les chiffres de vente des smartphones. Et ils sont plutôt intéressants.

Samsung reste premier avec une part de marché de 22,7% sur ce deuxième trimestre de 2019. Cela équivaut à 75 5 millions de smartphones vendus. Un résultat en hausse de 5,5% par rapport à 2018. Le coréen s’est recentré sur le marché de milieu de gamme avec sa gamme A, et cela a visiblement payé.

Le géant chinois Huawei est encore assez loin derrière (17,6% de part de marché sur la même période), mais ses déboires avec l’administration Trump ne semble pas encore avoir freiné ses projets. Il a ainsi écoulé 58,7 millions d’unités durant ces trois derniers mois (+8,3% !).

Apple conserve la troisième position… Mais pour combien de temps ? La firme de Cupertino a réussi à vendre 33,8 millions d’unités, mais est suivie de très près par deux firmes chinoises à l’ambition dévorante. L’américain a subi une impressionnante chute de 18,2% de ses ventes par rapport au même trimestre l’année passée. Apple a donc décidé de se focaliser sur autre chose.

Le très bon Xiaomi Mi 9 T

Xiaomi a expédié 32,3 millions d’unités contre 29,5 millions pour Oppo. Autant dire que l’accès à la troisième place est grand ouvert. Contrairement à Apple, les deux marques multiplient les modèles et proposent un rapport qualité/prix excellent. Une stratégie qui leur a permis (surtout Xiaomi) de sortir de leurs marchés initiaux pour séduire les Européens. Mais elles ont encore beaucoup à faire pour s’imprégner durablement dans le paysage. Apple conservera le podium puisque la firme s’apprête à présenter ses nouveaux iPhone en septembre. Mais de gros changements pourraient intervenir dès l’année prochaine.