Énorme carton en France et ailleurs pour la saison 3 de La Casa de Papel

Série

Par Olivier le

La troisième saison de La Casa de Papel casse la baraque dans plusieurs pays, notamment en France où on apprécie les braqueurs espagnols ! Même Stranger Things a du mal à tenir la comparaison.

Les acteurs Enrique Arce, Ursula Corberó, Esther Acebo, Luka Peros et Jaime Lorente.
Credit – Olivier Vigerie / Netflix

Netflix a fait les choses en grand pour promouvoir la nouvelle saison de La Casa de Papel, disponible dans son intégralité depuis le 19 juillet. Et ces efforts ont visiblement payé, la série ayant tout simplement réalisé le meilleur démarrage pour une série du service de streaming, toutes langues confondues, dans plusieurs pays : en Espagne bien sûr, mais aussi au Portugal, au Chili, en Argentine, au Brésil… et en France.

Plus « bingée » que Stranger Things

Diego Ávalos, le responsable des programmes espagnols de Netflix, indique à Variety que la série a aussi été très bien reçue en Inde. Ce sont près de 35 millions d’abonnés qui, durant la première semaine de disponibilité de la saison 3, ont vécu les aventures pleines de suspense et de tension des célèbres braqueurs de la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre d’Espagne. C’est tout simplement le plus gros score pour une série Netflix qui n’est pas en anglais.

Environ 24 millions d’abonnés ont terminé la saison 3 durant la première semaine. Un score supérieur à celui enregistré par la dernière saison de Stranger Things « bingée » au complet par 18,2 millions d’abonnés. Néanmoins, les premiers épisodes de la série horrifique de Netflix avait attiré 40,7 millions de téléspectateurs durant ses quatre premiers jours.

Pour expliquer le succès de La Casa de Papel, Diego Ávalos avance le rythme trépidant de la saga, l’action et l’humour évidemment, mais aussi le fait que les spectateurs peuvent s’identifier facilement avec les héros de la série. La Casa de Papel est « adoré par des fans partout dans le monde grâce à l’authenticité et l’originalité de son histoire », selon le responsable de Netflix.

Source: Variety