La FDA suspecte la cigarette électronique d’avoir causé 127 crises

Sur le web

Par Remi Lou le

La Food and Drug Administration (FDA) a recensé 127 cas de crises d’épilepsie et « autres symptômes neurologiques » suite à l’utilisation d’une cigarette électronique, bien plus que les 35 cas que l’organisation américaine avait repéré en avril dernier. 

Après une alerte lancée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), indiquant que les cigarettes électroniques étaient « incontestablement nocives », puis les suspicions du Department of Health Services du Wisconsin (DHS) concernant 11 cas d’hospitalisation qui seraient dûs à l’utilisation d’un tel appareil, c’est cette fois la Food and Drug Administration (FDA) qui se penche sur la question.

Début avril, la FDA lançait déjà un avertissement sur d’éventuels dangers liés au vapotage, après avoir identifié 35 cas de crises diverses associées au vapotage. Sauf que dans une nouvelle déclaration cette semaine, la FDA revoit très largement ses chiffres à la hausse, et indique avoir reçu près de 127 déclarations de crises épileptiques et « autres symptômes neurologiques » survenus entre 2010 et 2019. Ces 127 cas comprennent les 35 identifiés par la FDA en avril dernier.

Bien qu’aucun lien concret n’ait pu être établi entre la pratique du vapotage et ces crises, le coïncidence semble être assez étonnante, d’autant plus que les risques liés à l’utilisation d’une cigarette électronique sont pointés du doigt par d’autres organismes au même moment. Afin de recueillir plus de données pour établir ou non un lien entre la pratique du vapotage et ces crises d’épilepsie, la FDA invite chacun à communiquer tout incident qui se serait produit à la suite de l’utilisation de la cigarette électronique

« Il est impératif que les professionnels de la santé, les consommateurs, les parents, les enseignants, les autres adultes concernés, ainsi que les jeunes et les jeunes adultes, communiquent à la FDA des informations détaillées sur tout incident de crise, passé ou futur, à la suite de l’utilisation de la cigarette électronique. Nous nous engageons à suivre cette question de près et à prendre les mesures supplémentaires nécessaires pour protéger le public, en particulier les jeunes de notre pays, des dangers des cigarettes électroniques et des autres produits du tabac » a déclaré Ned Sharpless, commissaire suppléant pour la FDA.