PUBG Mobile Lite débarque « bientôt » en Europe

Jeux-Video

Par Antoine le

PUBG Mobile va s’offrir une version Lite à destination des smartphones les moins performants. D’après Tencent, elle débarquera en Europe « bientôt », mais s’adresse surtout à des parties du monde où les smartphones low-cost sont légion.

PUBG Corp., le studio derrière le célèbre battle royale à succès Playerunknown’s Battleground, vient d’annoncer une version “Lite” de l’édition mobile de son jeu. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une version allégée qui nécessitera un hardware moins performant.

Cette version light est disponible depuis fin juillet en Amérique du Sud, Asie du Sud-Est, Asie du Sud et Afrique du Nord. L’entreprise a annoncé que cette disponibilité serait bientôt étendue à l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale et l’Europe. D’après Slashgear, le package entier devrait peser moins de 500MB mais surtout, il devrait être jouable sur des appareils embarquant moins de 2GB de RAM – inenvisageable avec la version non optimisée.

Pour se permettre cette compatibilité étendue, la version Lite de celui qui a raflé le titre de Jeu de l’Année aux Steam Awards 2018 a du faire quelques concessions. Pour commencer, la carte ne pourra accueillir qu’un maximum de 60 joueurs contre 100 pour la version originale. Chaque partie devrait durer environ dix minutes, et se dérouler exactement comme une partie de PUBG Mobile classique… à quelques exceptions près, puisque d’après The Verge, certaines mécaniques de jeu vont également être adaptées.

La map renfermera plus d’objets à ramasser et les joueurs pourront se soigner dans n’importe quelle position à part en rampant. Mais surtout, dans un souci d’améliorer l’expérience sur des réseaux ne permettant que des connexions très faibles, le jeu bénéficiera d’une aide à la visée revue à la hausse, d’un recul limité et d’une absence de retombée des balles.

Une version Lite à la conquête du globe

Cette nouvelle version semble déjà rencontrer un franc succès, avec près de 800.000 téléchargements déjà recensés sur GooglePlay pour une moyenne de presque 4,5/5. Si quelques glitches semblent venir perturber l’expérience de certains joueurs, ils restent limités et Tencent semble réagir vite à tout bug pour assurer un bon déploiement de cette nouvelle mouture.

Sortir une version allégée d’un titre populaire n’a plus rien d’étonnant aujourd’hui. Cette pratique est relativement commune de la part des éditeurs de jeux mobiles exigeants en termes de matériel : elle permet de coloniser des marchés très largement dominés par des smartphones d’entrée de gamme, loin des machines de guerre dédiées aux gaming comme le ROG Phone II. PUBG s’offre donc un ticket vers les dizaines de millions de joueurs potentiels limités par leur hardware, dans des zones comme la Chine ou l’Inde.