La liste noire des smartphones qui émettent trop d’ondes

Smartphone

Par Olivier le

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) réalise régulièrement des tests sur les smartphones vendus en France afin d’en contrôler le rayonnement électromagnétique. Une liste « noire » des appareils épinglés a été mise en ligne par 60 Millions de consommateurs.

Si le débat sur la nocivité des ondes électromagnétiques émises par les téléphones fait toujours rage, l’Agence nationale de sécurité sanitaire a préconisé l’an dernier de « privilégier l’acquisition de téléphones affichant les débits d’absorption spécifique (DAS) les plus faibles ». Mesuré en watt par kilogramme (W/kg), le DAS ne doit pas dépasser les 2 W/kg au niveau de la tête et du tronc, et 4 W/kg au niveau des bras et des jambes. Les mesures doivent être réalisées à 0,5 cm de la peau au niveau du tronc.

Épinglés et à éviter

Les smartphones épinglés par l’ANFR ont dépassé ces mesures, et ils ont fait l’objet d’un rappel à l’ordre de la part de l’ANFR : plusieurs ont été mis à jour afin de réduire leur rayonnement, d’autres ont été rappelés par leur constructeur, d’autres enfin ont écopé d’une interdiction et d’un retrait du marché.

Les smartphones qui ont été mis à jour sont les suivants :

– Pixi 4 (6 pouces) d’Alcatel
– Access 50 d’Archos
– Star Plus d’Echo
– F23 de Hisense
– Honor 8 de Huawei
– M Bot 60 de Logicom
– Nokia 3 (TA-1032DS) de Nokia/HMD
– Nokia 5 de Nokia/HMD
– Nokia 6.1 (TA-1043) de Nokia/HMD
– Tommy 2 Bouygues Telecom de Wiko
– View de Wiko
– Mi Mix 2S de Xiaomi
– Redmi Note 5 de Xiaomi

Les appareils rappelés par leur fabricant :

– X1 TP902 de Neffos
– Hapi 30 d’Orange

Enfin, les smartphones retirés du marché :

– X4 Soul Mini S d’Allview
– S8 de Leagoo

Si vous possédez un de ces appareils et qu’il bénéficie d’une mise à jour ou s’il fait l’objet d’un rappel, renseignez-vous sur le site du constructeur ou du distributeur.

2 réponses à “La liste noire des smartphones qui émettent trop d’ondes”

  1. Ces téléphones n’ont-ils pas été autorisés à être vendus sur le marché par les autorités ? 
    Pourquoi les épingle-t’on aujourd’hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *