IFA 2019 : 100 millions de TVs 4K vendus en 2019

Téléviseur

Par Gregori Pujol le

Au premier semestre 2019, GfK a enregistré un chiffre d’affaires total de 44 milliards d’euros sur le marché mondial des téléviseurs. Le comparatif avec l’année dernière est négatif, à -8%, en partie du fait de la Coupe du Monde FIFA 2018. Pour l’année 2019, GfK évalue à environ 210 millions les ventes mondiales de TV, soit une baisse de -2%. Au cours du premier semestre 2019, les fonctions Premium ont augmenté leur part de marché, comme la résolution 4K et les modèles OLED. Simultanément, l’écosystème Audio lié à la télévision a prospéré. 

Les technologies TV haut de gamme se généralisent

Les consommateurs étant de plus en plus enclins à l’expérience plutôt qu’à la possession, les téléviseurs dotés de fonctions hautes performances ont augmenté leur part des ventes au premier semestre 2019. La technologie d’affichage OLED a également bénéficié d’une pénétration croissante du marché au cours du premier semestre 2019, avec une part de marché pouvant atteindre 11% en Europe et des taux de croissance élevés dans le monde entier.

En 2019, les technologies TV haut de gamme ont continué à se diffuser dans les modèles à bas prix, rendant ainsi les téléviseurs 4K intelligents plus abordables pour les consommateurs et augmentant la pression concurrentielle. Alors qu’en 2016, une trentaine de marques vendaient des TV 4K, plus de 70 marques proposent ces appareils aujourd’hui. Par conséquent, le 4K est en train de devenir la norme pour les téléviseurs.

De son côté, la techno 8K a été mise en vente à l’automne 2018. Actuellement, son prix moyen d’environ 5 800 € et son inventaire de contenus disponibles en font un véritable produit de niche.

L’expérience compte – idem pour le son

Si les études Consommateurs GfK révèlent que, en moyenne, les gens sont très satisfaits de la qualité d’image de leur téléviseur nouvellement acheté, la qualité du son affiche un score inférieur à la moyenne. Cela crée une opportunité pour les systèmes de haut-parleurs externes, comme les barres de son, promettant une expérience sonore cinématographique aux formats de plus en plus polyvalents.

Ainsi, d’un côté, les consommateurs dépensent moins pour leurs téléviseurs, les prix de vente moyens diminuent, de l’autre, ils ont plus d’exigence sur la qualité du son et prennent dans ce budget non-dépensé pour s’offrir haut-parleurs et barres de son externes. En conséquence, le chiffre d’affaires des barres de son a encore augmenté, de +7% au 1er semestre 2019.